Kelbet » PARIS SPORTIFS » Analyse paris sportifs : gagner grâce à son expertise du sport

Analyse paris sportifs : gagner grâce à son expertise du sport

4/5 - 3 votes

Les parieurs qui se fient à leur instinct possèdent tous un point commun : ils perdent. Pour espérer accumuler des gains, une analyse pointue et au moins un début d’expertise des sports concernés sont indispensables.

Nous vous livrons ici quelques clés qui, sans vous assurer le succès à chaque mise, vont aideront à parier mieux et devenir gagnant à long terme.

analyse paris sportifsSOMMAIRE

Statistiques et points clés
Ce que les bookmakers et parieurs oublient
Critères spécifiques : sport individuel VS collectif

Statistiques et points clés

Tout d’abord, l’analyse de quelques statistiques et résultats basiques est indispensable :

  • Classement des équipes
  • Résultats lors des derniers affrontements directs
  • Forme du moment (résultats des 5 derniers matchs de chaque équipe)
  • Nombre de buts marqués/encaissés…

L’étude de ces chiffres doit guider votre choix, sans le définir totalement : n’oubliez jamais que le sport n’est pas une science exacte !

Certains sites vous permettent d’accéder rapidement à ce type d’informations : Betclic par exemple, outre son bonus alléchant, propose une interface claire et pratique qui regroupe l’ensemble des données de tous les clubs.

Ce que les bookmakers et parieurs oublient

Outre ces données essentielles, certains points précis sont régulièrement omis par les analyses.

L’influence de la météo et des saisons par exemple, qui est primordiale dans des sports de plein air comme le football : une équipe très technique aura du mal à déployer son jeu de passes et ses dribbles sur un terrain boueux, gelé ou dans un état déplorable. Les joueurs habitués aux climats chauds sud-américains ou africains pourront connaître des difficultés pendant l’hiver ; à l’inverse, les sportifs scandinaves seront à la peine en cas de forte chaleur.

Il est à noter aussi que certains matchs n’obéissent à aucune règle et peuvent être considérés comme « impariables » : les derbys ou classicos. Milan AC – Inter, PSG-OM, Real Madrid – FC Barcelone… Quel que soit le classement des équipes au coup d’envoi, le match se joue principalement au mental. Il est donc déconseillé de miser sur ces rencontres, ou, si vous y tenez vraiment, pariez sur la plus grosse cote : quand les statistiques se n’appliquent pas, autant essayer de toucher le jackpot !

Un autre domaine échappe souvent à la vigilance des bookmakers et peut être l’occasion de réaliser de jolis coups : les championnats inférieurs. Développer une expertise dans les antichambres de l’élite est un atout certain, puisque vous bénéficierez d’informations auxquelles les médias ne s’intéressent pas.

Par exemple, la blessure d’un joueur clé d’une équipe de troisième division anglaise ne passionnera sans doute pas les foules, mais peut être l’occasion de rafler le pactole en misant contre cette équipe au prochain match…

Critères spécifiques : sport individuel VS collectif

On n’analysera évidemment pas de la même manière un sport individuel comme le tennis, où les participants se retrouvent confrontés à eux-mêmes pour décider du sort de la rencontre, et des disciplines collectives comme le football et le rugby.

En tennis, la surface de jeu est primordiale : terre battue, gazon, ciment… Chaque revêtement possède ses spécialistes. Goran Ivanisevic possédait un jeu très limité, mais son énorme service lui a permis de remporter le tournoi de Wimbledon ! Même si à l’heure actuelle, quelques joueurs d’exception dominent quelle que soit la surface, c’est un critère à observer attentivement pour des tournois plus modestes, et donc plus ouverts.

Pour les sports collectifs, il existe une notion absolument essentielle et absente des sports individuels : l’alchimie entre les joueurs. Un club peut posséder les meilleurs joueurs du monde, s’ils ne parviennent pas à jouer ensemble, ils n’atteindront jamais les sommets.

Le Real Madrid et Manchester City en ont fait la démonstration : leurs équipes bâties à coups de millions ont connu des débuts difficiles, et les premiers succès sont arrivés au bout d’un an ou deux. L’entraîneur d’une grande équipe, avant d’être un grand tacticien, doit être un fin psychologue pour gérer des groupes de sportifs à l’ego démesuré !

C’est en prenant en compte tous ces éléments d’analyse que vos paris seront, sinon scientifiques, du moins justifiés et rationnels.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Laisser un commentaire