Kelbet » Blog » Le poker peut-il être un loisir ?

Le poker peut-il être un loisir ?

3/5 - 18 votes

Pour de nombreux adeptes, le poker est avant tout le passe-temps auquel ils s’adonnent quelques heures par semaine après le travail.

Étrange loisir pourtant que ce jeu synonyme de stress. Pourquoi donc cet ennemi de la détente remplit-il malgré tout le temps libre de millions de joueurs ?

N’est-ce pas parce que fondamentalement, sa bonne pratique exige des compétences très proches de celles requises dans bien des milieux professionnels ?

Le poker pratiqué comme passe-temps !SOMMAIRE

Poker pour le jeu, poker malheureux
Une discipline professionnelle par nature
Un bon loisir sur le CV ?

Poker pour le jeu, poker malheureux

Il est tout à fait possible de jouer au poker entre amis ou sur des sites gratuits. Les règles sont les mêmes sauf qu’il n’y a aucun risque de perte d’argent. Cette solution reste cependant de peu d’intérêt, surtout si l’on est désireux de progresser :

  • l’absence d’enjeu retire tout intérêt au bluff et aux stratégies reposant sur les mises (continuation-bet, 3-bet, check-raise…), puisque l’on est toujours suivi.
  • personne ne mise en fonction des cotes, et les gens pratiquant le poker pour se distraire ignorent même généralement cette notion.
  • la position n’est pas respectée, là encore souvent par ignorance de son intérêt.

Bref, le jeu « pour du beurre » est à peu près livré au hasard aveugle, tandis que celui où l’on mise de l’argent nécessite l’usage de stratégies et des qualités psychologiques. Le problème est alors celui de la confusion de ces deux registres :

  • le bon joueur serré perdra évidemment contre des débutants misant n’importe comment, par exemple face à 5 adversaires ayant fait all-in pré-flop : bad beat assuré !
  • le débutant (ou le flambeur) jouant comme s’il n’y avait pas d’enjeu, à titre de simple divertissement, sera forcément perdant à long terme, eut-il infligé de cruels bad beats à meilleur que lui. Rapidement repéré par les bons joueurs, ces derniers l’attendront au tournant pour le décaver.

Ainsi, jouer pour le fun sans argent restera anodin même si vous ne progresserez pas, tandis que payer aveuglément des buy-ins vous obligera à recaver très souvent !

Une discipline professionnelle par nature

Des considérations précédentes peut découler une chose : le poker implique en lui-même sa professionnalisation. En effet, il demande tellement de maîtrise et d’implication pour être pleinement pratiqué qu’il ressemble plutôt à un travail qu’à un loisir :

Certains pros le reconnaissent d’ailleurs volontiers, le plaisir du jeu est souvent moins au rendez-vous qu’à l’époque des parties entre amis. Le poker est devenu l’activité par laquelle ils vivent et ils ressentent le lot de stress commun à bien des cadres supérieurs ou des traders.

En outre, les mises d’argent placent dès le départ ce jeu du côté du « neg-otium », des activités lucratives, par opposition à l' »otium », le loisir.

Un bon loisir sur le CV ?

Difficile d’avouer sa passion pour le jeu à un recruteur, quand bien même celle-ci vous occuperait plusieurs heures par jour. Pourtant, la mentionner peut parfois être opportun si :

  • les qualités acquises au jeu (gestion du stress, adoption de stratégies complexes, etc) peuvent être un atout pour un poste
  • vous avez vécu du poker quelque temps : mieux vaut la franchise qu’une période laissée vacante

Le tout demeure de bien préparer ses arguments et de songer que le recruteur peut avoir pratiqué le jeu. Si votre profil sur Sharkscope montre clairement que vous êtes un fish, évitez d’en parler ! Si par contre le poker vous a fait voyager pour participer à des tournois prestigieux auxquels vous vous êtes qualifié, cette expérience peut s’avérer très intéressante pour le DRH (ouverture d’esprit, profil international, persévérance…), à condition que vous sachiez en parler de manière convainquante.

En somme, si vous assumez ce loisir et si vous vous situez du côté des joueurs gagnants, faîtes-en un atout !

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button
Affreux-loup

Auteur:

Laisser un commentaire