Kelbet » PARIS SPORTIFS » Martingales paris sportifs et PMU : peut-on tricher ?

Martingales paris sportifs et PMU : peut-on tricher ?

2/5 - 3 votes

Vous recherchez une technique miracle qui vous fasse systématiquement gagner vos paris sportifs et hippiques ? C’est ce que promettent les martingales, ces méthodes qui feraient gagner de manière quasi-certaine. Mais que valent-elles vraiment ?

SOMMAIREMartingale paris & turf

Martingale paris sportifs classique
- 2 méthodes possibles
- Ce que valent ces martingales
Martingale turf
- Attention aux variations de cote !
- Martingale PMU : formule
- Notre avis
- Related posts:

Martingale paris sportifs classique

2 méthodes possibles

Il existe 2 méthodes assez proches reposant sur la martingale de Hawks qui à la base vaut plutôt pour la roulette. Il ne s’agit aucunement de tricher aux paris sportifs, mais plutôt d’essayer de ruser grâce aux mathématiques, par exemple pour optimiser ses gains à Parions Sport. Le principe est très simple : doubler sa mise à chaque perte.

  • Vous pariez sur une équipe qui a une cote de 2 minimum : soit vous gagnez, soit vous perdez, et dans ce dernier cas, vous recommencez en doublant votre mise.
  • Vous pariez sur un résultat équiprobable, c’est-à-dire sur un match dont l’issue incertaine se reflète dans des cotes supérieures ou égales à 2 pour les 2 équipes, par exemple 2,1 pour Lyon et 2,3 pour le PSG. Si vous perdez, vous doublez votre mise initiale sur une autre rencontre dont la structure des cotes est similaire.

Dans les 2 cas, le raisonnement semble infaillible : vous avez à chaque fois le choix entre 2 issues et en doublant systématiquement votre mise, le moment viendra forcément où vous rentrerez dans vos frais et toucherez un bénéfice.

Ce que valent ces martingales

A chaque fois, il est clair que vous n’engrangerez en bénéfices que votre mise initiale. Par exemple, en commençant avec 1€, si vous gagnez au bout de la 3ème mise, votre bénéfice ne sera que de 1€ :

Bénéfice = pari gagné – mises précédentes = mise initiale

et donc ici 8 – (1+2+4) = 1. En outre, on peut voir ici que vous avez misé en tout 7€ pour en gagner seulement 1. Si vous n’aviez remporté votre pari qu’au bout de 7 tentatives, vous auriez misé 1+2+4+8+16+32+64 = 127€ pour n’en toucher qu’un seul. Autant dire que vous auriez gagné beaucoup plus en pronostiquant mieux ou au moins autant en ne faisant que 2 paris simples peu risqués sur des cotes à 1,5 !

Et si vous ne vous fixez pas de budget de départ, sachez que cette martingale dite « montante » peut rapidement s’emballer : si vous perdez vos 7 paris de l’exemple précédent, vous devrez misez encore 128€ pour tenter votre chance, et l’objectif sera moins les 1€ que vos mises précédentes à récupérer…

En outre, vous gagnerez de plus belles sommes en utilisant une offre promotionnelle d’un bookmaker en ligne au lieu de vous en tenir à une martingale Parions Sport : avec votre bonus ParionsWeb 100€, vous pouvez gagner 40€ directement en le misant sur une cote à 1,4. Pour gagner la même somme avec la martingale, vous devrez préparer un budget très conséquent au départ si jamais vous perdez 5 fois vos paris…

Quand à la 2ème, elle en ferait presque oublier qu’il est souvent pertinent (et lucratif) dans de tels cas de parier sur un match nul. Le principe même des 2 martingales est faussé par la probabilité de cette issue, tout au moins pour les sports comme le foot où le nul est probable. Au pire, cela peut fonctionner pour des sports comme le basket avec des équipes équivalentes : ce sera alors comme tirer à pile ou face ou la martingale roulette.

Martingale turf

Le principe demeure le même que pour les paris sportifs (ParionsWeb, Bwin, Betclic…) et en aucun cas il ne s’agit d’une méthode de triche, celle-ci étant impossible au turf en ligne. Il y a cependant 2 subtilités dues au pari mutuel.

Attention aux variations de cote !

Martingale turf - courses PMULes cotes varient en fonction du nombre de parieurs. Il est donc important d’employer sa martingale PMU juste avant le départ des courses, quand les cotes prévisionnelles sont établies.

Si par exemple vous avez perdu une première mise et pariez 1h avant le départ sur une cote à 2,3, vous risquez fort de ne pas faire de bénéfice même si vous remportez le pari : la cote peut très bien passer à 1,90 et elle ne suffira donc pas pour rembourser le premier pari perdu.

Notez par ailleurs que cette technique ne s’applique qu’au pari simple gagnant ou placé, et non pas au tiercé ou au quinté.

Martingale PMU : formule

Du fait des variations de cote et des écarts parfois importants (de 1,1 à 100), toute la question est de savoir combien miser. Il existe pour cela une formule :

(Total des pertes + mise initiale) / Cote – 1

Vous saurez ainsi précisément combien miser en fonction de la cote, car ici vous ne pouvez pas vous contenter de doubler. Prenons un exemple : vous avez misé une 1ère fois 1€ sur un cheval dont la cote est de 1,7 et vous avez perdu. Pour le pari suivant sur un cheval coté à 1,9, vous devez donc misez (1+1)/(1,9-1), soit 2,23€.

Autant dire qu’en faisant ainsi plus que doubler, cette martingale n’en n’est que plus ruineuse si vous perdez plusieurs fois de suite. Là encore, nous vous conseillons de plutôt faire appel à vos qualités de pronostiqueur et si vous débutez, de lire notre article sur l’initiation aux courses hippiques.

Notre avis

Sachez qu’à long terme, toutes les martingales restent fondamentalement perdantes, y compris leurs variantes prétendument magiques comme :

  • la « piquemouche », qui n’est qu’un peu plus prudente car vous ne multipliez la mise que tous les 3 paris perdus consécutifs ; mais vous ne récupérez évidemment pas la totalité des mises précédentes
  • la « grande martingale », qui consiste à multiplier non pas par 2 mais par un nombre de fois plus important les mises en espérant de meilleurs bénéfices, est tout simplement ruineuse

Il ne s’agit donc que de légendes à l’attention de ceux qui recherchent de l’argent facile sans essayer d’approfondir leur connaissance du turf ou du sport. Elles ne font qu’inciter à miser toujours plus, et à votre grand désespoir, vient le moment où une mauvaise série et une mise suivante trop importante pour votre budget causent une perte totale.

Il est donc important de se fixer un budget de départ et d’avoir conscience que celui-ci peut parfaitement être perdu. Mais encore une fois, peut-être vaut-il mieux l’investir dans des paris gagnés grâce à votre analyse technique.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Laisser un commentaire