Kelbet » Apprendre à parier sur le foot : conseils

Apprendre à parier sur le foot : conseils

Parier sur le foot et gagner de l’argent c’est possible, mais c’est loin d’être simple : explications dans cette rubrique dédiée aux paris sur le football.

FLASH INFOS : ELLE EXPLOSE LE JACKPOT DE PMU EN MISANT 10 CENTIMES SUR LE FOOT ! Plus d’infos ici.

Miser sur le football est tentant pour tous les amateurs de ce sport, surtout lorsqu’il s’agit de parier sur son équipe favorite. Mais parier sur le foot pour gagner de l’argent demande de la discipline vis-à-vis de ses émotions, un bon niveau d’analyse des matchs, une bonne connaissance des équipes de foot et des types de paris sportifs, et enfin de la méthode.

Afin d’acquérir de bonnes bases, entraînez-vous tout d’abord sur notre jeu de pronostics WeArePronos : c’est 100% gratuit, et vous pouvez remporter de nombreux cadeaux !

S'entraîner sur WeArePronos >>

Ci-dessous comment gagner de l’argent (ou en perdre un minimum) lorsque vous pariez sur ce sport.

[Note: Les sites de paris ParionsWeb et PMU Sport (avec son bonus très alléchant atteignant jusqu’à 100€) sont les plus connus prenant des paris sur le sport numéro un en France. Parier foot FDJ est également un bon compromis.]

Parier sur le footSOMMAIRE

Pariez sur les matchs de foot sans vos émotions
La clef pour bien miser : l’analyse
- Comment parier avant la rencontre
- Comment parier pendant le match (livebet)

Pariez sur les matchs de foot sans vos émotions

Que ce soit en ligne ou dans un tabac, lorsque vous pariez sur le foot, vous devez comprendre que vous jouez contre un bookmaker qui définie les cotes des matchs de foot suivant une analyse approfondie des statistiques accumulées et du contexte de la rencontre de football.

Autrement dit, outre la marge de sécurité prise sur les cotes des paris les bookmakers gagnent de l’argent sur la part d’émotion que vous incorporez, souvent inconsciemment, dans le choix de vos mises.

Parce que vous êtes persuadé que votre équipe est « normalement » la meilleure et qu’elle « doit » gagner, et au bar avec la pression des amis supporters à vos côtés, vous pariez sur elle et perdez de l’argent sur le long terme.

Le meilleur moyen d’échapper à ce piège est de ne jamais parier sur ses clubs de foot préférés : c’est le conseil de base que tout parieur désireux de gagner de l’argent devrait suivre. Ou encore, vous misez sur un match nul, ce que vous ne pouvez faire en pariant sur le basket ou la NBA.

La clef pour bien miser : l’analyse

Pour les parieurs, l’analyse d’un match de foot se fait avant et pendant la rencontre (et après le résultat pour les supporters, qui ont tout le loisir de refaire le match durant des semaines !).

Comment parier avant la rencontre

Si vous pariez avant le coup d’envoi, votre analyse devra être soigneusement décomposée et portera sur les « conditions de succès » de votre pari. Prenons l’exemple d’un match de foot de championnat (qui se terminera donc en 90 minutes de temps dans tous les cas) entre une équipe A et une équipe B.

Imaginons que vous pariez sur la victoire de l’équipe A.

Quelle est la condition assurant que votre pari soit bon ?
L’équipe de foot A marque plus de but que l’équipe de foot B.

Quelles sont les conditions de cet évènement ?
1/ Que l’équipe A marque sans que l’équipe B ne marque
2/ Que si l’équipe B marque, que l’équipe A marque plus de buts.

Quelles sont les conditions des évènements 1 et 2 ?

1/ Que l’équipe A marque sans que l’équipe B ne marque
Conditions :
– que l’attaque de l’équipe A soit efficace au moment du match de foot
– que la défense de l’équipe B laisse encaisser un but
– que l‘attaque de l’équipe B ne soit inefficace
– que la défense de l’équipe A soit solide

2/ que si l’équipe B marque, l’équipe A marque plus de buts
Conditions :
– que l’équipe B marque
– que l’équipe A marque 1 but de plus que son adversaire, soit au moins 2 buts.

Formaliser le raisonnement qui nous amène à émettre un pronostic permet de donner une meilleure solidité à son analyse.

Notez qu’on aurait pu raisonner avec une autre approche, par exemple mettre comme conditions que l’équipe A soit meilleure que l’équipe B le jour du match de foot avec comme sous-conditions que l’équipe A puisse être meilleure que l’équipe B et que l’équipe A soit motivée et en forme le jour de la rencontre. Au final on aurait abouti aux mêmes données à analyser :

  • statistiques du passé
  • enjeu de la rencontre
  • état de la pelouse
  • forme des équipes et des joueurs
  • etc…

Exemple d’analyse et de pronostic

Imaginons qu’il s’agisse d’un Olympique Lyonnais Vs Olympique de Marseille à Gerland.

OL vs OM

  • Si vous êtes supporter de l’une de ces deux équipes, soit près de la moitié des Français, vous ne devez pas parier sur ce match de foot.
  • Si vous n’êtes pas supporter de l’OM et de l’OL alors rendez-vous chez votre bookmaker préféré et gagnez votre enjeu à la différence des autres parieurs qui seront en majorité des supporters …

Sur quelle équipe de foot parier ? Lyon ou Marseille ? Ce n’est pas la question. La question est de savoir quelle cote de pari accepter.

C’est principalement l’expérience qui permet aux parieurs d’évaluer la valeur d’une cote. L’autre méthode que nous recommandons est d’attribuer un pourcentage de chances d’occurrence d’un évènement : c’est ainsi que font les bookmakers.

Quel est le pourcentage de chances que l’OL gagne à domicile contre Marseille dans un match de championnat de fin de saison ?

Il faut d’abord de regarder les statistiques : (ces chiffres sont fictifs et servent d’exemple)

  • 80% de victoires à domicile de l’OL durant la saison
  • 60% de défaites à l’extérieur de l’OM durant la saison
  • 70% de victoires de l’OL face à l’OM sur les 3 dernières années

Et la forme du moment des 2 équipes (le trend statistique) :

  • 80% de victoires de l’OL sur les 5 derniers matchs précédents
  • 50% de défaites de l’OM sur les 5 derniers matchs précédents

Vous faites la moyenne de ces pourcentages. Pour simplifier on ne va pas faire de pondération statistique.

(80 + 60 + 70 + 80 + 50) / 5 = 68 % de chances que l’OL gagne.

Imaginons qu’un bookmaker vous propose une côte de 1,3. Cela signifie qu’il évalue à 1 / 1,3 = 76%, les chances que l’OL a de gagner son match.

Conclusion : puisque c’est au dessus de notre estimation, la cote est donc sous-évaluée et le pari ne vaut pas le coût.

Comment parier pendant le match (livebet)

L’avantage des paris live sur Internet pendant les matchs de foot est que l’on maîtrise mieux les paramètres à prendre en compte (une équipe joue à 10, une équipe mène contre le cours du jeu, il pleut des cordes sur le terrain …).

L’inconvénient est qu’il est difficile d’évaluer la côte d’un évènement et encore plus difficile de le faire dans un laps de temps très court.

Par exemple, Lyon mène 1-0 à la mi-temps, quel pourcentage de chances l’OM a-t-il de marquer sans se prendre de second but ? Les statistiques sur ce genre de paramètre sont moins disponibles même en ligne et beaucoup de facteurs sont à prendre en compte.

Cela dit, vous pouvez parier en direct sur le foot par intuition et jugement : C’est la 70ème, l’OM pousse, les lyonnais sont fatigués de leur match de mercredi en Ligue des Champions … je parie donc sur un match nul. D’ailleurs, la cote sera souvent meilleure. Un pari avec handicap aurait également pu être tenté.


Complément d’information :

– Parier sur le nombre de buts d’un match de foot
– Réussir ses paris sportifs : dossier complet