Kelbet » PARIS SPORTIFS » Parier sur les matchs nuls

Parier sur les matchs nuls

4/5 - 1 vote

Parier sur un match nul demande une certaine réflexion car ce n’est pas un choix intuitif. Peu de sports s’y prêtent, et c’est au football que ces paris sont les plus nombreux et les cotes les plus fortes. Voici comment bien choisir les rencontres et profiter de leurs cotes lucratives.

SOMMAIRE

Match Nul

Disciplines concernées
France et football, terre de nuls
- Des équipes de même niveau
- Quelques chiffres
Le nul sera toujours mieux coté
Etre certain du match nul, cas d’école
- Analysez les matchs à venir
- Le favori reçoit
- Le favori se déplace
- Deux équipes de même niveau
- Related posts:

Disciplines concernées

Voici la liste des sports sur lesquels il est possible de miser sur un score nul :

  • Football : C’est le sport où miser sur des matchs nuls est souvent pertinent. En outre, ses cotes sont les plus variées en terme d’amplitude et celle du nul est en conséquent plutôt bonne.
  • Rugby : Quoique cette issue soit rare, vous pouvez miser sur le match nul. La cote oscille en règle générale entre 17 et 22.
  • Football Américian : Il n’y a eu que 18 match nuls en quarante ans de NFL. Au pire, les équipes se départagent lors des prolongations. Le parieur peut toutefois miser en direct sur un nul en fin de temps réglementaire.
  • Basketball : Comme pour la NFL, il est possible de miser sur un nul à la fin du temps réglementaire (avant les prolongations). La cote sera comprise entre 13 et 20.
  • Hockey sur Glace : La situation est identique à celle du football.

France et football, terre de nuls

La Ligue 1 est souvent raillée pour son faible rendement en matière de buts. Depuis, elle s’est fait zlataner par l’avant-centre du PSG devenu beaucoup plus bankable que l’environnement dans lequel il travaille. Nous ne sommes toujours pas au niveau de l’Allemagne ou de l’Angleterre en matière de pralines et de score fleuves, mais c’est une chance pour les parieurs qui peuvent d’autant mieux tirer partie des belles cotes sur le nul.

Des équipes de même niveau

A l’exception de 5 ou 6 équipes, beaucoup de clubs dans le championnat se valent et ce constat peut être aussi appliqué à la Ligue 2, l’antichambre de l’élite française. Avec des écarts de points jamais abyssaux, une fréquence élevée de matchs nuls semble logique.

Quelques chiffres

Statistiques pour les rencontres de Ligue 1

Statistiques pour les rencontres de Ligue 1 de la saison 2008/2009 à la saison 2011/2012

Ces statistiques prouvent globalement qu’il faut :

  • soit miser sur les équipes qui reçoivent
  • soit sur les matchs nuls.

En comparant les cotes de ces deux cas de figure et en tablant sur du moyen terme, les scores de parité seront nettement plus rémunérateurs que les victoires à la maison.

Le nul sera toujours mieux coté

Plus une équipe est considérée comme faible, plus elle bénéficie d’une cote importante et par conséquent, plus son adversaire va se voir baisser la sienne. Il est donc toujours plus lucratif de miser sur une équipe avec une grosse cote. Dans ce genre de rencontre déséquilibrée, la cote du match nul va être située entre les deux, oscillant entre 3 et 5. Plus les écarts entre les deux équipes sont avérés, surtout lorsque le favori reçoit, plus la cote du nul sera importante.

Dans le cadre d’une rencontre entre deux équipes de même niveau, si la victoire aura tendance, sur le terrain, à prendre la direction de celui qui reçoit, le match nul aura quasiment la même cote, voire légèrement supérieure, laissant donc une cote inférieure à celui qui se déplace. Dans 70% du temps, la cote du match nul sera la plus grande.

Etre certain du match nul, cas d’école

Nous sommes à la veille de la 23ème journée de Ligue 1 : sur qui parier ?

Paris Sportifs, tentez le match nul intelligemment

 

Analysez les matchs à venir

Tout parieur, de même qu’un turfiste avec ses chevaux et ses courses, va analyser les matchs de la journée et ne pas systématiquement miser sur son favori. Les principaux critères sont : 

  • état de forme général
  • enchaînement des matchs
  • absence ou blessure de certains cadres
  • objectif du club à court et moyen terme
  • etc.

De nombreux facteurs vont faire pencher la balance vers la neutralité du score final, mais cela demandera le temps de la réflexion et de l’analyse sportive. Heureusement, un code promotionnel valable chez Betclic ou toute autre belle offre de bienvenue permet de se faire la main à ce genre de réflexion sans se casser les dents.

Le favori reçoit

Lille est une équipe solide depuis plusieurs années. Ils sont sur une pente ascendante et reviennent du Parc avec une prestation solide malgré la défaite. De son côte, Troyes lutte pour se maintenir. La victoire des troyens sera difficile, d’où les cotes. Si la défaite des aubois semble pertinente, le match nul est envisageable car la vérité du terrain peut être différente de celle des bookmakers.

On sait cependant que Lille est en pleine forme et qu’ils doivent se racheter de quelques prestations médiocres devant leur supporters, et enclencher la première pour recoller aux équipes qui prétendent à la Coupe d’Europe. Assurément, ils gagneront leur match. Même si le nul est ici intéressant, mieux vaut éviter.

Le favori se déplace

Le PSG se déplace sur les bords de la Garonne à Toulouse. Le Leader du championnat et son armada sont donc largement favoris pour ramener 3 points du Stadium. Si l’effectif parisien fait peur, Toulouse est capable du meilleur comme du moins bon cette saison. Si Toulouse ne perd pas de joueurs importants au mercato, l’envie de revenir dans la lutte à l’Europe neutralisera les objectifs de champion de son adversaire. Optez ici pour le nul.

Deux équipes de même niveau

Soit les équipes concernées ne sont pas loin au classement l’une de l’autre, soit la meilleure se déplace chez le plus faible, d’où le nivellement des cotes.

Lorient (8è), solide équipe à domicile, reçoit Rennes (4è) pour le derby breton. Le match Bastia (13è)-Evian (17è), mais aussi Brest (14è)-Nice (6è) et Sochaux (16è)-Saint Etienne (7è) sont à mettre dans la même catégorie. La cote est quasiment la même. Pour tous ces matchs, il faudra miser sur la victoire à domicile ou le nul, au choix. Ce dernier sera bien souvent le plus avantageux.

Ici, ce qui fera la différence sera la qualité des effectifs (va-t-il y avoir un turn-over), l’état de forme (y a-t-il eu un match de coupe avant ou à venir) et éventuellement l’historique des matchs (surtout pour un derby) qui peut influencer les joueurs de manière inconsciente.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Une réflexion au sujet de « Parier sur les matchs nuls »

  1. john di dit :

    Je préfère parier sur des matchs nuls sur des équipes de bas de classements qui se rencontrent

Laisser un commentaire