Kelbet » PARIS SPORTIFS » Paris simples et combinés sur la Coupe du Monde 2014

Paris simples et combinés sur la Coupe du Monde 2014

3/5 - 18 votes

Additionnez les gains en cas de bons pronostics sur la Coupe du Monde 2014, c’est bien… Les multiplier, c’est encore mieux !

C’est justement le principe des paris combinés : mais comment les utiliser au mieux, et sur quels matchs faut-il miser ? Nous vous livrons quelques astuces pour optimiser vos chances.

Mondial 2014 : pari combiné ou pari simple ?
- Pour bien comprendre : cas pratique
- Risquer plus… Pour gagner plus !
Quels paris multiples choisir ?
- Des opérateurs méfiants
- Lucky 15, Yankee, Trixie ou Patent ?
- Related posts:

Mondial 2014 : pari combiné ou pari simple ?

Pour bien comprendre : cas pratique

Prenons un exemple relativement simple : vous souhaitez miser 20 euros sur certaines rencontres du Mondial 2014, par exemple le match d’ouverture Brésil – Croatie, ainsi que la rencontre opposant la France et la Suisse. Vous pensez que le Brésil battra la Croatie sans difficulté, et que France et Suisse vont se neutraliser.

Avec les paris simples : vous placez une mise de 10 euros sur la victoire du Brésil (cote : 1,3) et une autre du même montant sur le match nul entre la France et la Suisse (cote : 3,1).

En cas de succès, vous remportez 13€ + 31€ soit 44€ au total (bénéfice net de 24€ en déduisant la somme investie).

Avec les paris combinés : vous pariez 20 € sur les 2 événements simultanés. Les cotes sont donc multipliées : 1,3 x 3,1 = 4,03

Vous pouvez donc remporter la somme de 20 x 4,03 soit 80,60€. Le gain espéré est donc nettement plus important qu’en cas de pari simple, mais attention : la moindre erreur est fatale.

Risquer plus… Pour gagner plus !

cdm 2014 combiEn effet, cette stratégie applique à merveille la théorie du « tout ou rien » :

  • Si vous faites un sans-faute, vous touchez le jackpot
  • Si vous commettez la moindre erreur, vous êtes cuit

Si l’on reprend l’exemple précédent, en imaginant que les 2 rencontres se terminent en match nul : grâce au pari simple, vous perdez uniquement les 10€ placés sur la victoire du Brésil, et gardez les 31€ de gains remportés sur l’autre match. En revanche, obtenir 1 bon résultat sur 2 ne vous est d’aucune utilité si vous avez joué en combiné.

Ce phénomène est d’autant plus visible si l’on augmente le nombre de matchs concernés. Imaginez-vous miser sur 8 matchs différents : nous vous fournissons un exemple sur l’image à votre droite. Sans jamais effectuer de pronostics extravagants, les gains espérés augmentent de manière exponentielle avec la multiplication des matchs.

Pour une mise de 10€, en cas de sans-faute, vous pouvez gagner la somme colossale de 2321 € ! En effectuant uniquement des paris simples, le montant aurait été inférieur à 200 euros…

En revanche, si 7 de vos résultats sont corrects mais que malheureusement pour vous, le 8ème est faux, vous perdez vos 10€, tandis que des mises classiques vous auraient assuré de remporter un petit pécule. A vous de choisir la stratégie qui convient le mieux à votre tempérament !

Quels paris multiples choisir ?

Des opérateurs méfiants

Difficile de savoir la liste des matchs qui autorisent ce type de combinaisons : les réglements proposés par les bookmakers demeurent volontairement flous, et indiquent juste que les événements doivent être « indépendants ».

Dans certains cas, il est logique de ne pas autoriser cette stratégie : prenons l’exemple d’un pari combiné de 4 événements :

  • Victoire du Brésil contre la Croatie
  • Victoire du Brésil contre le Mexique
  • Victoire du Brésil contre le Cameroun
  • Qualification du Brésil pour les 1/8 de finale

On remarque que si les 3 premiers pronostics s’avèrent exacts, le 4ème le sera forcément aussi, il est en effet obligatoire que le Brésil termine 1er de sa poule et dons se qualifie s’il remporte les 3 matchs qu’il dispute.

En revanche, certaines limitations des opérateurs sont plus surprenantes. Par exemple, il est impossible chez PMU de miser en combiné sur 3 victoires de la même équipe : en revanche, c’est faisable si l’on pronostique 3 défaites !

Chez Betclic, c’est beaucoup plus simple (mais également plus contraignant) : si une même équipe se retrouve au sein de plusieurs paris, il n’est pas possible de les combiner. Par exemple, si vous pensez que la France va gagner contre le Honduras mais faire match nul contre la Suisse, vous pouvez effectuer 2 paris simples uniquement.

Lucky 15, Yankee, Trixie ou Patent ?

Rassurez-vous, ces noms barbares désignent en réalité des variantes offertes par les pronostics multiples. En effet, nous avons vu que le principe du combiné, s’il est très rémunérateur, interdit le moindre échec : ces variantes permettent de bénéficier des avantages en limitant les inconvénients.

Prenons un exemple concret avec ces 3 enjeux, respectivement nommés A, B et C pour plus de clarté par la suite :

  • A : Mexique – Cameroun, match nul, cote : 3,10
  • B : Espagne – Pays-Bas, victoire de l’Espagne, cote : 1,85
  • C : Angleterre – Italie, victoire de l’Italie, cote : 2,35

Si vous choisissez l’option Patent, vous effectuez en fait 7 pronostics :

calcul facile

  • 1 triple : A-B-C
  • 3 doubles : A-B, A-C et B-C
  • 3 simples : A, B et C

Imaginons que vous misiez 1€ sur chacun d’entre eux, et que vous ayiez 2 bons résultats sur les 3 (on admettra que le prono erroné est le 3ème, Angleterre – Italie) :

  • Vous perdez votre triple : 0€
  • Vous remportez un double sur les 3, le A-B, pour un gain de 3,10 x 1,85 = 5,73€
  • Vous remportez 2 simples, le A et le B, avec des gains de 3,10€ et 1,85€

Vous remportez donc un total de 10,68€, soit un bénéfice net de 3,68€ en enlevant la mise de départ : c’est peu, mais vous auriez tout perdu si vous aviez uniquement sélectionné le pari combiné classique !

Selon le nombre de rencontres sélectionnées, les appellations des mises multiples diffèrent :

  • Trixie : 3 doubles et un triple
  • Yankee : 6 doubles, 4 triples et 1 quadruple
  • Lucky 15 : 4 simples, 6 doubles, 4 triples et 1 quadruple

Il en existe de nombreux autres, à vous de les découvrir. Le plus imposant d’entre eux est le Goliath, qui porte bien son nom ; 247 enjeux répartis en :

  • 28 doubles
  • 56 triples
  • 70 quadruples
  • 56 quintuples
  • 28 sextuples
  • 8 septuples
  • 1 octuple

Bon courage à celui ou celle qui osera le tenter !

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

2 réflexions au sujet de « Paris simples et combinés sur la Coupe du Monde 2014 »

  1. Pascal dit :

    Madame ou Monsieur,
    Permettez-moi, les « jackpot » sont peut-être alléchantes mais les probabilités le sont moins…
    Merci néanmoins pour l’explication claire des combinés.
    ps : attention aux fautes d’orthographe ou de frappe, le subjonctif passé d’avoir est « ayez », pas ayiez, mes élèves faisaient la même erreur !
    Bien à vous,
    Pascal

  2. Galessin dit :

    Il me semble que l’auteur dit bien que les risques sont plus grands en cas de paris combinés…
    Et puisqu’on en est à évoquer l’orthographe, sachez que « jackpot » n’est ni invariable, ni féminin !

Laisser un commentaire