Kelbet » PARIS SPORTIFS » Qu’est-ce qu’un bookmaker ?

Qu’est-ce qu’un bookmaker ?

5/5 - 2 votes

Le bookmaker est le site web sur lequel vous allez placer vos paris sportifs. Puisque le betting exchange ou pari sportif mutuel est illégal en France, c’est lui qui établit les cotes d’après ses pronostics et c’est contre lui que vous pariez. 

SOMMAIRE

bookmaker

S’inscrire chez un bookmaker
L’établissement des cotes
- L’analyse des statistiques
- L’affinage des cotes
- Exemple
L’évolution des cotes
- Pourquoi elle a lieu
- L’évolution lors des livebets
- Related posts:

S’inscrire chez un bookmaker

Pour effectuer des mises sur des événements sportifs, vous allez tout d’abord vous inscrire chez un bookmaker autorisé (voir la liste sur le site de l’ARJEL, l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). Choisir un site bien connu comme le PMU ou Betclic sécurise les débutants qui n’ont encore jamais parié de l’argent.

La démarche pour s’inscrire est la suivante :

  • Formulaire d’inscription : renseignez-le soigneusement, les informations seront contrôlées avant que votre compte ne soit validé.
  • Code promo : la plupart des sites proposent d’en entrer un, mais seuls quelques-uns sont réellement avantageux.
  • Pièces justificatives : vous devez envoyer par courrier ou depuis votre PC une copie d’une pièce d’identité et un RIB à l’opérateur.
  • Premier dépôt : déposez une première somme d’argent afin de pouvoir parier et de débloquer le bonus de bienvenue qui est généralement fonction de celle-ci : lisez bien ses conditions d’attribution afin d’en tirer le meilleur parti !
  • Confirmation du compte : le bookmaker vous enverra par courrier postal un code de confirmation de votre compte qu’il vous suffira de renseigner dans votre espace personnalisé. Attention, il s’agit d’une condition indispensable pour encaisser vos gains.

Une fois cette démarche effectuée, il ne vous restera plus qu’à faire votre première mise. Pour être sûr de la remporter, vous devez préalablement comprendre le système des cotes chez le bookmaker.

L’établissement des cotes

L’analyse des statistiques

Tout comme vous, le bookmaker veut faire le meilleur pronostic possible sur un événement sportif. Cela demeure la base pour ensuite déterminer les cotes. Des spécialistes des sports concernés s’appuient le plus souvent sur :

  • les résultats des dernières rencontres
  • la forme des sportifs
  • le lieu de la rencontre
  • l’actualité des clubs
  • d’autres critères spécifiques selon les sports

Ces spécialistes en déduisent alors des cotes objectives ou « brutes ». Si le bookmaker s’en tenait à celles-ci, cela signifierait qu’il ne gagnerait pas d’argent. En outre, celles des équipes ultra-favorites n’aurait aucun attrait.

L’affinage des cotes

Après les pronostics, le bookmaker s’en remet aux employés spécialisés dans l’établissement des cotes, à savoir les « oddmakers » (littéralement : les « faiseurs de cotes »). En effet, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

  • marge du bookmaker : puisqu’il s’agit avant tout d’une entreprise, il est logique que le calcul des cotes inclue une marge, autour de 15%, afin que l’activité de bookmaker soit rentable. Par exemple, une cote brute de 5,5 passera à 4,67.
  • équilibrage en fonction des mises : les bookmakers connaissent les comportements des parieurs et savent par exemple que la plupart misent sur les favoris.

Toute la subtilité de l’affinage des cotes réside dans l’équilibre entre l’argent que doit forcément gagner le bookmaker et l’attractivité que les cotes doivent conserver pour les parieurs (et notamment par rapport aux concurrents).

Exemple

Soit un 1N2 avec une cote d’1,15 sur le favori, 4 sur le match nul et 12 sur l’outsider.

Favori gagnant Nul Outsider gagnant
Cote 1,15 4 12
Montant enjeux des parieurs 1 000 € 1 500 € 4 000 €
Somme reversée (paris gagnés) 150 € 4 500 € 44 000 €
Somme encaissée (paris perdus) 5 500 € 5 000 € 2 500 €
Bénéfice 5 350 € 500 € – 41 500 €

 

Pour éviter un tel désastre si jamais l’outsider remportait le match, il suffit de procéder ainsi :

Favori gagnant Nul Outsider gagnant
Cote 1,5 3 6
Montant enjeux des parieurs 3 500 € 1 000 € 2 000 €
Somme reversée (paris gagnés) 1 750 € 2 000 € 10 000 €
Somme encaissée (paris perdus) 3 000 € 5 500 € 3 500 €
Bénéfice 1 250 € 3 500 € – 5 500 €

 

Une telle perte serait ainsi bien moins dramatique que ci-dessus : vu que les chances que cet événement se réalise sont faibles, le risque reste acceptable.

Bien entendu, les chiffres donnés sont fantaisistes et ne tiennent pas compte de certains paramètres (il serait par exemple préférable d’ajuster afin d’obtenir plus de bénéfices avec le favori gagnant qu’avec le match nul, moins probable) ; mais si vous avez compris ce fonctionnement de base, alors comprendrez mieux les cotes des bookmakers !

L’évolution des cotes

Pourquoi elle a lieu

Puisque l’établissement des cotes repose sur les pronostics, le comportement attendu de la part des parieurs et les bénéfices escomptés qui en découlent, il est logique que les cotes évoluent. Généralement, les variations sont très faibles : il s’agit d’ajustements auxquels le bookmaker procède en fonction de l’actualité sportive et du comportement des parieurs.

En revanche, l’évolution peut s’avérer plus importante en cas d’événement majeur imprévu : par exemple si, alors que le PSG va jouer le lendemain, Ibrahimovic et Pastore se blessent à l’entraînement…

L’évolution lors des livebets

Lorsque le bookmaker permet de parier en direct de telle ou telle rencontre, les cotes vont forcément évoluer en fonction du déroulement de celle-ci car l’issue va se préciser minute par minute.

Un retournement de situation peut alors être particulièrement favorable aux parieurs. Si par exemple une équipe a encaissé un but et a été dominée durant les 80 premières minutes, sa cote sera forcément élevée ; mais si elle égalise, puis marque à nouveau dans les 10 dernières minutes, ceux qui auront cru en elle seront très heureux d’avoir misé au moment où sa cote était la plus élevée.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Laisser un commentaire