Kelbet » Blog » Question vague et sinueuse : Comment jouer ?

Question vague et sinueuse : Comment jouer ?

3/5 - 18 votes

Soit, à tout hasard, le cas d’un « joueur », chez lui, à la fin de sa semaine de travail, ayant bien dîné, disposant d’une connexion Internet, d’un peu d’argent de poche, et, qui plus est, amateur de Poker. Quoi de plus naturel que de se détendre par le jeu ?
Première remarque, de règle : Mieux vaut ici qu’il vive dans un pays autre que la France ou les Etats-Unis, les jeux d’argents via le net y sont interdits par la loi, du moins dans les textes. Il pourra encore jouer sans miser d’argent. Mais est-ce bien encore du Poker ? Comment pourrait-il s’en satisfaire, ayant déjà goûté aux mises réelles ?

Reste qu’il peut aussi se rendre dans un café, prendre un demi et discutailler en secouant le flipper à coups de paumes, pour au bout inscrire ses trois initiales de la reconnaissance : PAF… PAF comme Poker Argent Filles, phantasmes initiaux qu’il avait laissé chez lui.
On lui lance : « Une partie de baby-foot mon gars ?
« Dac.
« On va voir si cette boule là aussi tu la fais claquer ! ».
Bien lui a donc pris : l’ambiance est conviviale et arrosée. La nuit se poursuivra en bonne compagnie. Peut-être au sous-sol autour d’un tapis vert…

Ce même vendredi soir, Georges en est à sa quinzième table de poker virtuelle, trente-troisième si on les compte depuis son apéritif. Les mises sont réelles, sur deux tables à la fois en général. Pour lui, la question n’est pas celle du divertissement de fin de semaine. Sa préoccupation est de faire fructifier le pécule familial grâce à ce jeu qui, au fond, lui est plus familier que son bambin. Les parties passent et il commence à se fatiguer. Il a un peu perdu mais c’est le jeu. Cependant, il décide de poursuivre. La chance va tourner. En réalité, le dénouement de sa nuit de poker solitaire est déjà écrit : un duo As Neuf surjoué après quelques mauvaises mains, un peu plus tard 10 Valet appareillés trop séduisants pour être lâchés malgré un flop défavorable. Finalement, deux valets trop têtus pour laisser leur place à une dame sortie au flop achèveront Georges à 5 heures du matin. Une forme de soulagement pour lui : il pourra enfin pisser les bières qu’il s’était enquillé pour passer le temps trop long des mains qui, décidément, étaient vraiment injouables.
En revanche, en quelques minutes pleines de concentration, sa compagne Joséphine aura eu le temps de gagner un tournoi de Dame de Pique : 50 euros, une veille de Noël, un beau cadeau.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button
Camille Carre

Auteur:

Laisser un commentaire