Kelbet » POKER EN LIGNE » Statistiques au poker : celles qu’il faut connaître

Statistiques au poker : celles qu’il faut connaître

3/5 - 18 votes

Vous venez de recevoir votre main. Qu’allez-vous en faire ? Jouer est une évidence. Jeter l’est très souvent. Le choix sera difficile pour à peu près toutes les autres mains : tout dépendra de leur potentiel et des possibilités de les améliorer. Des statistiques simples vous aideront à prendre votre décision et vous feront économiser de précieux jetons.

SOMMAIRE

Choisir sa main de départ
Les confrontations préflop
Voir le flop : quelles statistiques ?

Choisir sa main de départ

Avant même de recevoir votre main, sachez que dans 80% des cas elle n’aura pas un potentiel d’amélioration suffisant pour être jouée : la loi de Pareto s’applique aussi au poker et ce tableau (version imprimable ici) en est la preuve.

Statistiques Poker

Guide des mains à jouer : en vert, les mains premium, en orange, les mains avec potentiel, en rouge, celles de seconde zone et les blanches, à éviter.

Les mains à éviter

  • les cartes dépareillées qui ne se suivent pas comme la célèbre
  • certaines mains avec un As si elles comportent par ailleurs une carte faible : votre ne tiendra pas face à plusieurs adversaires qui ont parlé avant vous et payé pré-flop, ou encore face à un joueur serré qui aura une paire de rois ou un meilleur kicker avec son As.

Les mains à ne jamais jouer ou presque correspondent aux cases blanches du tableau.

Les mains à jouer systématiquement

  • les monstres de types et
  • Les gros As de types et
  • D’autres (toujours en vert dans le tableau) comme avec de forts potentiels de tirage

Combinaisons à opportunité

Par exemple :

  • les As avec une autre carte assorti, par exemple
  • une main composée de deux têtes comme
  • une tête avec une carte plus basse qui laisse une possibilité de suite du style rentre aussi dans ce panel.

Les autres combinaisons doivent être étudiées au cas par cas. Par exemple,les petites paires sont à jouer avec parcimonie en fonction de votre position et si cela ne vous coûte pas cher.

Enfin, sachez pour information que le pourcentage de se voir distribuer une paire préflop est de 5.9% (pour les As, ce pourcentage tombe à 0.45%) et celui de recevoir deux cartes de même couleur est de 23.5%.

Une fois le tri de vos mains préflop effectué, nous allons voir leurs chances de victoire face à des mains appréciées par la majorité des joueurs. Nous vous montrerons ensuite quelles sont leurs chances de s’améliorer après le flop grâce aux statistiques les plus couramment rencontrées ainsi que celles qui vous seront à coup sûr favorables.

Les confrontations préflop

Le duel préflop est à chaque fois une rencontre qui pousse au moins deux joueurs à engager leur tapis respectif et donc jouer leur survie dans la partie.

Parfois, partir à tapis est impératif avec n’importe quelle main ou presque : le stack n’est pas gros et avec les blindes, vous ne tiendrez plus longtemps.

D’autres fois, il vous faudra prendre une décision car vous êtes engagé dans un coup. Votre main est-elle assez forte pour annoncer « tapis » ou est-elle suffisamment devant celle de l’adversaire pour pouvoir le suivre s’il annonce « all-in » en premier ?

Après une analyse (profilage) de votre rival en fonction de sa façon de jouer et du type de mains avec lesquelles il a l’habitude de rentrer dans un coup, de le perdre et de le gagner, vous allez pouvoir délimiter un éventail de mains qu’il peut avoir en sa possession. Ensuite, vous allez le comparer à la vôtre et voir s’il est bon ou non de vous engager pleinement.

Tableau des rencontres préflop

(Version imprimable ici)

Cas de Figure Description Statistiques
vs Paire contre une paire inférieure 80% – 20%
vs Paire contre une carte de même valeur et une carte inférieure 87% – 13%
vs Paire contre deux cartes connectées de même couleur inférieures 77% – 23%
vs Deux cartes supérieures contre une paire 49% – 51%
vs Une carte commune et une carte inférieure 73% – 27%
vs 2 cartes supérieures contre 2 cartes inférieures 64% – 36%
vs 2 cartes supérieures contre 2 cartes connectées inférieures de même couleur 60% – 40%
vs Une carte commune et une carte intercalée 70% – 30%
vs Une carte intercalée et une carte inférieure 60% – 40%
vs Contre 2 cartes intercalées 58% – 42%

Vous pouvez aussi utiliser notre comparateur de mains de poker.

Voir le flop : quelles statistiques ?

Lorsque vous recevez une main, vous pouvez l’améliorer au flop. Par conséquent il est bon de savoir si l’investissement que vous devez faire pour rentrer dans le coup est intéressant ou non. Voici les situations les plus courantes rencontrées pendant le déroulement d’une main sous forme de statistiques.

Si vous ne devez pas mettre beaucoup de jetons, alors vous pourrez aller voir de nombreux flop. En revanche, si le pot a déjà été relancé et que c’est à vous de parler, vous devez vous demander si vous pouvez facilement l’améliorer, surtout si plusieurs joueurs semblent intéressés et possèdent a priori une main décente.

Avec une paire servie

Lorsque le croupier vous a distribué une paire, vous avez :

  • 11.5% de chances de trouver un brelan (1 fois sur neuf)
  • 1% de chances de trouver un flop unicolore (tirage couleur)

Avec deux cartes de même couleur

Vous voici avec deux cartes assorties. Avec cette main, vous avez :

  • 32% de chances pour toucher une paire (1 fois sur 3)
  • 2% de chances pour avoir une double paire (1 fois sur 50)
  • 1.5% de chances d’avoir un brelan (1 fois sur 67)
  • 11% pour trouver un tirage couleur (1 fois sur 9)
  • 0.8% pour trouver une couleur (1 fois sur 119)

Avec deux cartes de même couleur qui se suivent

Lorsque vous recevez deux suited connectors,  vous trouverez une fois sur 6 (16%) un tirage couleur ou un tirage quinte sur le flop.

Avec deux cartes qui se suivent

Le pourcentage pour trouver un tirage quinte par les deux bouts est de 10% (1 fois sur 10)

 

Gardez à l’esprit ces probabilités autant que possible. Vous éviterez de payer des sommes trop grosses qui n’en vaudront pas la peine mathématiquement. Cette façon de faire sera rentable sur le long terme.

Une fois que vous êtes sur le flop, ces statistiques devront laisser place au calcul des cotes et probabilités du poker. Vous estimerez  si la cote d’amélioration justifie d’engager une partie de votre tapis, par exemple si vous êtes en tirage (couleur ou quinte).

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button
Camille Carre

Auteur:

Laisser un commentaire