Kelbet » POKER EN LIGNE » Valentin Messina : Champion de France de Poker

Valentin Messina : Champion de France de Poker

3/5 - 18 votes

Valentin Messina est le récent vainqueur du France Poker Tour 2010, le nouveau « champion de France ». Ce parisien, peu connu jusqu’alors, déjà joueur gagnant sur Internet, vient de décider de prendre un nouveau virage dans sa vie, et de se lancer dans le grand bain en passant professionnel. Voici son interview:

Comment en êtes-vous venu à gagner le France Poker Tour ?
« J’ai réellement commencé le poker il y a 3 ans, en jouant en cash game, en NL400, NL600, et NL1000. Par contre je n’ai commencé les tournois que très récemment, il y a 4 mois à peu près, avec de plutôt bons résultats sur Internet, dont une victoire par exemple dans le $100,000 garanti d’Everest Poker, où j’avais gagné 26000 dollars. J’ai pu accumuler comme ça pas mal de gains, et je me suis lancé cette année. Je me suis dit qu’avec mes gains gagnés sur Internet, j’allais me payer quelques tournois, notamment le France Poker Tour et à priori j’ai eu le nez fin puisque ça a bien payé. »

Sur quels sites préférez-vous jouer sur Internet ?
« Je joue principalement sur Everest Poker, PokerStars, et Full Tilt Poker. Mes préférés pour les tournois sont Full Tilt et PokerStars. Mais ma room de cœur, parce que c’est celle sur laquelle j’ai commencé, c’est Everest, même si le logiciel aurait besoin d’améliorations.

Quels conseils donneriez-vous aux joueurs de poker sur Internet ?

« Il faut avoir la tête sur les épaules. Après, tout dépend à quel point on compte s’investir, mais si vraiment on veut en faire une passion, il faut s’accrocher parce que c’est loin d’être facile. Ça donne l’illusion d’être une discipline simple, mais pas du tout. C’est très complexe, il y a des périodes très difficiles, des périodes noires où rien ne va, donc il faut vraiment être fort dans sa tête, et être solide. Et puis surtout, je le souligne assez avec mes élèves, la technique c’est bien, c’est important, mais il y a quelque chose de plus important, c’est tout ce qui est lié à la discipline, à la gestion de bankroll. Parce qu’on peut être très bon techniquement, mais si derrière, on a aucune gestion de bankroll, on va avoir tendance à tilter facilement, et l’on peut perdre tous ses gains en 3 jours. »

Quel est le programme pour vous maintenant ?

« Pour le moment l’idéal serait d’être sponsorisé, parce que le sponsoring enlève toute pression financière. C’est ce que j’expliquais l’autre fois a l’émission de Club Poker Radio : même avec la somme que j’ai gagnée, je vais pas faire long feu sur le circuit si je commence a me payer des tournois avec tous les frais annexes, les voyages, les hôtels, etc… Quand on est pas sponsorisé ça devient difficile parce qu’en tournoi, on a beau avoir confiance en son jeu, il y a une variance, et l’on ne gagne pas à chaque coup malheureusement. On peut vite dilapider tout son capital. Donc toujours dans cet esprit de gestion de bankroll, je fais plutôt attention à mon capital. Je sélectionne quelques tournois en France, ce qui me permet de limiter les frais.
Ce soir par exemple, je vais au Main Event du Cercle Wagram, puisqu’il y a un tournoi intéressant a 1000 euros, et ce week-end je vais faire le Super Satellite Partouche Poker Tour, à Divonne-les-Bains. Je me suis aussi qualifié pour deux tournois : le Spanish Poker tour, pour lequel on m’offre le package, à Madrid du 9 au 11 avril, et après en mai je vais à Ibiza.
Enfin, je vais essayer de faire le Grand Prix de Paris du World Poker Tour, qui a lieu en mai, pour lequel je vais essayer de passer par les satellites, parce que l’inscription est a 10 000 euros. Je pourrais les mettre, mais j’essaye toujours de rester dans cette optique de faire attention à ma gestion de bankroll. »

Continuez-vous à jouer sur Internet ?
« Je continue à faire quelques tournois sur Internet, par exemple les tournois mensuels de Wagram a 1000 euros. Et c’est sur Internet que j’ai gagné mes packages par exemple pour le Spanish Poker Tour. Je continue à jouer par mal en cash game parce que c’est une bonne école, et parce qu’on peut multitabler. De plus, il y a un gain horaire qui peut être plutôt intéressant et l’idée c’est qu’à terme, je mixe l’Internet et le cash game dans les casinos.
Ça me permet de varier ma façon de jouer. Je ne veux pas faire que de l’Internet parce que je risque de devenir trop solitaire, or l’idée c’est aussi d’avoir le côté social du poker. L’autre raison c’est que je pense qu’il y a de l’argent facile à se faire dans les casinos. Les tournois, on va dire que c’est un plus, et effectivement, avec ce que je gagne en ligne, je peux me permettre de payer quelques tournois. En espérant refaire un bon résultat dans les mois à venir. »


Sur le même thème:
Inscription France Poker Tour
France Poker Tour à Paris

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Auteur:
kelbet

Laisser un commentaire