Kelbet » Vidéos de poker » Top 10 des meilleures scènes de poker au cinéma

Top 10 des meilleures scènes de poker au cinéma

3/5 - 18 votes

Bluff, trash-talking, jeux de regards fuyants ou insistants, sans oublier les coups de théâtre à la river… Le poker possède une dimension dramaturgique que le cinéma n’a pas manqué de repérer et d’exploiter.

Chefs d’oeuvre ou nanars, superproductions ou projets intimistes, tous les films de cette liste ont en commun des scènes où le réalisateur a voulu immortaliser ce qui fait que ce jeu exalte les passions. Moteur… Action !

 

SOMMAIRE

1- Les Joueurs (1998)
2- Ocean’s Eleven (2001)
3- Arnaques, Crimes et Botanique (1998)
4- Casino Royale (2006)
5- La Tueuse (2010)
6- L’Arnaque (1973)
7- On continue à l’appeler Trinita (1971)
8- Time Out (2011)
9- Lucky You (2007)
10- X-Men Origins: Wolverine (2009)

1- Les Joueurs (1998)


Mike McDermott, interprété par Matt Damon, est un joueur de poker qui étudie le droit. Mais après avoir perdu tout son argent face à Teddy KGB, joué par John Malkovich, il retrouve un ancien ami, Lester l’Asticot Murphy, qu’Edward Norton joue de manière splendide. Il se retrouve à fréquenter les pires bas-fonds des rues sombres des États-Unis, jouant à toutes les variantes possibles, plumant les pigeons un à un, jusqu’à pouvoir rembourser l’argent que son ami doit à son ennemi juré.

La scène d’ouverture, qui met en scène la défaite écrasante du héros devant un autre joueur et enclenche tout le film, vaut le détour. Jetez aussi un œil à la dernière scène, la revanche, qui lui répond.

 

2- Ocean’s Eleven (2001)


Après deux ans passés en prison, Danny cherche à monter un coup impossible : cambrioler en même temps les trois casinos de Terry Benedict, espérant remporter un butin total d’environ 150 millions de dollars, et accessoirement reconquérir le cœur de sa bien-aimée que le même Terry Benedict lui a dérobée. Pour ce faire, Danny et son ami Rusty Ryan composent une équipe de dix malfrats maîtres dans leur spécialité.

Cette scène de poker entre les membres de l‘équipe oppose Danny (joué par Georges Clooney) à son ami Rusty (Brad Pitt) sur une main assez tendue. Rusty, qui croit à un bluff, pousse Dany à découvrir son jeu…

 

3- Arnaques, Crimes et Botanique (1998)


Bien qu’il ne soit pas à proprement parler consacré au poker, la qualité de ce film justifie sa présence dans ce classement. L’intrigue entière se noue lorsque Eddy, excellent joueur, rassemble ses économies et celles de ses amis afin de les jouer lors d’une partie qui doit leur rapporter gros. Il ignore cependant que la partie est truquée et qu’il va se retrouver dépouillé, devant à son adversaire une coquette somme d’argent.

La partie jouée dans ce film suit une variante aujourd’hui peu connue, le Three Card Brag. La scène, jouée sur un ring, est d’une intensité rare, et illustre aussi bien le déroulement de la partie (mains successives, coup de sang, échanges de regard) que l’effet « coup de massue » que ressent le joueur qui vient de perdre un main en laquelle il avait pleine confiance.

 

4- Casino Royale (2006)


Le Chiffre, banquier du terrorisme, organise une partie de Texas Hold’em à haut risque au Monténégro : le droit d’entrée est de 10 millions de dollars. Afin de le ruiner et d’empêcher sa fuite, James Bond, interprété par Daniel Craig, le meilleur joueur su service, est envoyé par la couronne. Son droit d’entrée sera financé par le trésor britannique, et surveillé par une charmante employée (Eva Green).

La main finale de cette partie touche à peu de chose près à la science-fiction, cependant la partie ne manque pas d’intérêt, et la présence d’un personnage expliquant les enjeux à son accompagnatrice la rendent accessible même aux néophytes. Si vous regardez ce film avec des non-initiés, vous n‘aurez pas besoin de leur expliquer vous-même ce qu’il se passe !

 

5- La Tueuse (2010)


Ce film français réalisé par Rodolphe Tissot raconte l’histoire de Mathilde (interprétée par la chanteuse Adrienne Pauly), jeune trentenaire un peu paumée. Au moment où elle tombe enceinte , elle découvre le poker et tombe littéralement accro de ce jeu qui, croit-elle, lui permettra de se sortir de ses galères. Mais ses problèmes d’addiction la feront tomber bien plus bas encore…

C’est l’une des rares fois où ce loisir est abordé par son côté sombre : l’excitation des premiers coups gagnants laisse vite place à une envie irrépressible de jouer, comparable à une drogue dure. Si aucune scène de jeu ne se dégage de l’ensemble, celles-ci sont toutes d’une crédibilité remarquable, ce qui est rare. Elles ont en effet été supervisées par Manuel Bevand, joueur pro du team Winamax, qui s’est assuré de la véracité de chaque détail. Pour tout ces raisons, ce film mérite amplement sa place dans ce classement.

 

6- L’Arnaque (1973)


Johnny Hooker (Robert Redford) et son acolyte détroussent par hasard un convoyeur de fonds appartenant à l’un des plus grands barons de la pègre new-yorkaise, Doyle Lonnegan (interprété par Robert Shaw). Celui-ci tue le complice de Johnny en représailles. Pour venger la mort de son camarade, Johnny va chercher à monter une arnaque à l’aide d’un spécialiste, Henry Gondorff (Paul Newman).

Chef d’œuvre de Georges Roy Hill récompensé par 6 Oscars (dont meilleur film et meilleur réalisateur), l’Arnaque se devait de faire partie de ce classement.

Cette scène représente le coup classique de « l’arroseur arrosé » : le truand fausse la donne et fournit à Paul Newman un jeu inférieur au sien, mais celui-ci, manipulateur hors pair, va renverser la situation…

 

7- On continue à l’appeler Trinita (1971)


Film italien réalisé par Enzo Barboni, mettant en scène l’inénarrable duo Terence Hill – Bud Spencer. Si vous êtes amateurs de westerns spaghetti et de comédies potaches, vous adorerez ce film (dans le cas très surprenant où vous ne le connaîtriez pas déjà !). Dans cette suite de On l’appelle Trinita, Terence Hill va nous faire admirer ses talents incroyables de prestidigitation lors d’une partie qui restera dans les annales. Après avoir battu le ténébreux Wildcat Hendrix à son propre jeu, il va continuer à l’humilier en lui offrant une démonstration supplémentaire de sa rapidité d’exécution.

Le Five Card Draw, version historique du poker tombée en désuétude depuis l’avènement du Texas Hold’em, est la variante mise à l’honneur dans cette scène, au cours de laquelle on soupçonne Trinita de tricher quelque peu lors de la donne. La qualité des doublages français est également à signaler : oreilles sensibles s’abstenir !

 

8- Time Out (2011)


Ce film de science-fiction d’Andrew Nichol se déroule en 2070. Justin Timberlake incarne Will Salas, un jeune homme fauché qui vit littéralement au jour le jour : en effet,  le temps est l’unité monétaire en place. Ce sont donc des jours, mois ou années de vie qui servent à payer la moindre facture.

Dans ces circonstances, on comprend qu’une partie de poker prenne une importance particulière : le risque d’un bad beat n’est pas une simple faillite, mais bel et bien la mort. Autant vous dire qu’il faut avoir des nerfs d’acier pour s’engager dans une telle partie !

Cette scène de Texas Hold’em opposant Will Salas au richissime Philippe Weis reste assez crédible par rapport aux standards hollywoodiens du genre : on y voit pas de duels de Quinte Flush improbables. Sans dévoiler l’issue de celle-ci, on peut s’étonner de voir Justin Timberlake s’engager avec une telle main dans ce coup décisif. Heureusement, au cinéma, les gentils gagnent toujours…

 

9- Lucky You (2007)


Film de Curtis Hanson se déroulant dans le royaume du jeu : Las Vegas. Huck Cheever (Eric Bana) est déterminé à remporter les WSOP. Il n’est cependant pas le seul, son plus redoutable adversaire étant sans doute son père (Robert Duvall), un ancien champion de la discipline.

L’équipe du film s’est entourée de grands noms pour garantir l’authenticité du film, comme Doyle Brunson et Jason Lester.

Cette scène compte parmi les rares ne se déroulant pas au casino : on y voit Robert Duvall recréer une main vécue des années auparavant, mais dont le souvenir reste intact. Eric Bana, quant à lui, essaie de prévoir l’issue du coup et le contenu de la main des protagonistes.

 

10- X-Men Origins: Wolverine (2009)


Terminons ce classement par un clin d’oeil : cette superproduction réalisée par Gavin Hood n’est évidemment pas consacrée au poker. Elle retrace le parcours de James Howlett (Hugh Jackman), depuis son enfance de mutant jusqu’à sa transformation en Wolverine, personnage quasi invincible.

Au cours de ses pérégrinations, il croise la route de Remy Le Beau alias Gambit (Taylor Kitsch), un personnage spécialisé dans la manipulation des cartes à jouer (à des fins souvent mortelles).

Lors de cette scène retraçant la rencontre des deux personnages à une table de jeu, on remarque la sympathique présence de Daniel Negreanu, détenteur de 4 bracelets WSOP et membre de la Team Pokerstars Pro. Un tel champion dans un blockbuster hollywoodien, cela valait bien une présence dans cet article !

Voir aussi : les bad beats au poker

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button
Camille Carre

Auteur:

Laisser un commentaire