Kelbet » Lexique du turf

Lexique du turf

course hippiqueVous retrouverez ici tout le vocabulaire du turf utile pour effectuer ses mises et être à l’aise dans les réunions de turfistes.

Cote
Handicap
Outsider
Pari mutuel
Pari simple
Pari combiné
Rapports

Cote

Exprimée soit comme nombre (cote à 10) soit comme rapport (100 contre 1), la cote permet d’estimer vos gains potentiels en misant sur un cheval.

Par exemple, si elle est de 11 sur la victoire de tel cheval, cela signifie qu’en misant 10€ sur lui, vous en gagnerez 10 x 11 = 110 € en cas de victoire.

Corrélativement, la cote permet de savoir quels sont les chevaux favoris : plus elle est faible, plus l’issue de l’événement est probable. Elle est donc l’apanage des chevaux dont la victoire est pressentie par les autres parieurs.

Tout savoir sur le fonctionnement et l’utilisation de la cote au turf.

Handicap

C’est un système permettant de rééquilibrer les chances de victoire entre les partants si celles-ci sont trop différentes. Un handicap physique (poids supplémentaire ou recul au départ, par exemple) est alors octroyé aux favoris afin de rendre les cotes, et donc les paris, plus intéressantes.

Plus de détails sur le système des handicaps et ses différentes formes.

Outsider

L’outsider est le cheval dont les parieurs et les pronostiqueurs estiment qu’il a peu de chances de remporter la course. La conséquence concrète est une cote très élevée.

Pari mutuel

Le pari est mutuel au turf. Cela signifie que ce sont les parieurs et leur mises et non les bookmakers qui déterminent la cote. En effet, celle-ci s’ajuste en fonction des mises de l’ensemble des parieurs.

Cela explique pourquoi la cote a tendance à varier juste avant la course : la plupart des turfistes misent au dernier moment, ce qui influe sur celle-ci. Cette influence est cependant moindre là où la masse de parieurs est importante, comme chez PMU.

C’est depuis toujours ainsi en France et surprend parfois les habitués des paris sportifs, le betting exchange (traduction anglaise de pari mutuel) étant interdit en France.

Pari simple

Un pari simple au turf est un pari sur un cheval unique : par exemple, la victoire de Valyra au Prix de Diane.

PMU Turf propose ainsi deux grands types de pari simple :

  • Le simple gagnant : autrement dit le cheval vainqueur de la course
  • Le simple placé : vous pariez que votre cheval sera placé dans les trois premiers à l’arrivée

Pari combiné

Un pari combiné regroupe plusieurs paris simples en un seul. Au turf, il s’agit d’un pari sur plusieurs chevaux, contrairement au pari simple.

Cela signifie que tous les paris classiques type 2 sur 4, tiercé, quarté, quinté sont des paris combinés. On ne les nomme cependant guère ainsi, puisqu’ils ont été institutionnalisés et portent des noms spécifiques.

Pour savoir plus, lisez notre article sur les différents paris hippiques.

Rapports

Les rapports des courses déterminent les montants que les parieurs peuvent escompter en fonction de leurs mises.

Il sont seulement probables avant la fin de la course, ce n’est qu’ensuite qu’ils sont établis de manière définitive. Généralement, l’écart entre les rapports probables et les définitifs demeure faible, il s’agit simplement d’un affinage.

Vous constaterez qu’ils évoluent jusqu’au départ de la course et qu’ils diffèrent selon les opérateurs : c’est une simple conséquence pari mutuel.

Sachez que contrairement aux paris sportifs, tous les parieurs se trouvent à égalité face aux rapports. Que vous ayez parié à 9h alors que la cote d’un cheval était à 5, ou que vous le fassiez 15 minutes avant le départ alors qu’elle est à 4, cela ne change rien. Ce sont uniquement les rapports établis au départ de la course qui s’appliqueront à tous les turfistes.