Kelbet » Blog » Êtes-vous un « petit joueur » ?

Êtes-vous un « petit joueur » ?

3/5 - 18 votes

« Petit joueur » est une insulte entre joueurs qui s’est étendue au vocabulaire commun : Est « un petit joueur » celui qui jamais ne prend de risque.
Ce qui est surtout visé dans le dédain du « petit joueur », c’est le défaut d’entreprise et le manque total d’ambition.

Petit joueur et mauvais joueur
Phrases types du petit joueur
Son comportement dans les différents jeux

Petit joueur et mauvais joueur

Rien en lui de brillant et, rien en lui de ludique. Il joue petit et repart à l’occasion avec un petit gain. Surtout, il oublie la convivialité du jeu et omet son aléa indéterminé .

On le devine à sa crispation, à son comportement étriqué, à sa peur de perdre la face. Ce avant même de le voir à l’œuvre du jeu.
Le risque et son estimation font en effet partie intégrante du jeu : « C’est le jeu. » Cela le petit joueur n’en tient guère compte. Son sérieux est celui du quotidien et non celui du jeu.

Il est comparable au « mauvais joueur ». Ce dernier investit dans le jeu des significations qui n’y sont pas. Il y place sa fierté. Pour cette raison il refuse de perdre.Le « mauvais joueur » oublie qu’une fois le jeu fini, tout est effacé.
Le « petit joueur » quant à lui n’assume pas le risque de l’acte ludique, il le subit. Son sérieux est aussi celui de la vie courante. Il va à la table de jeu comme tout le monde, par conformisme, mais il y emporte toute sa personne, ne comprenant pas que le jeu est une insécurité librement aménagée pour son loisir.

Phrases types des petits joueurs : « Oh j’aurais dû suivre je le savais ! », « Ah j’avais pas vu ! »

  • Une brève conversation surfaite qui aseptise fréquemment nos parties de poker en ligne : « Nice hand » dit le premier, « Thank you » le joueur concerné (« nh » puis « ty » pour les abréviations utilisées). Cet échange semble s’instituer comme formule de politesse alors même qu’elle ne touche aucun attribut de la personne à qui elle s’adresse. Un comble.
  • Toujours au poker : « Oh j’aurais dû suivre ! »
  • Conseil malheureux en préambule à une explication des règles d’un jeu : « Vous devez apprendre et maîtriser les règles du jeu, cela vous permettra d’être plus à l’aise durant votre première expérience de jeu et permettra au jeu de se dérouler plus rapidement pour l’ensemble des joueurs à votre table. » Ou la rapidité au prix de l’accueil du néophyte et de la convivialité de ses échanges.
  • Aux échecs, suite à un mouvement de l’adversaire : « Ah j’avais pas vu ! », sous-entendu « je me suis évadé dans mes profondeurs de pensée ce qui m’a détourné de ton coup somme toute évident et sans mérite ».

Les comportements types du petit joueur

A la roulette, jouer de petites mises sur noir et rouge, éventuellement en suivant la technique de martingale ou en jouant la pique-mouche.
Au poker, malgré une main nulle, suivre la mise de son adversaire dans la volonté de voir sa main, volonté enrobée d’un désir de panache mensonger.
Au tarot, le petit joueur prend toujours… « une petite » (alors même qu’il faut le même nombre de points pour réussir la garde et que, sur une partie entière, cela rapporte toujours moins de défendre).

Cet article reprend pour partie les refléxions de Colas Duflo du jeu, in Jouer et philosopher au éditions PUF, publié en 1997
.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Auteur:
kelbet

Laisser un commentaire