Kelbet » PARIS SPORTIFS » Premier pari sportif : misez juste !

Premier pari sportif : misez juste !

3/5 - 18 votes

Vous venez de vous inscrire chez un bookmaker et il est désormais temps de faire votre première mise. STOP ! Réfléchissez bien au pari que vous allez effectuer : il va conditionner le déblocage du bonus dont vous avez rêvé lors de l’inscription !

bien miserSOMMAIRE

L’importance du premier pari
Quel pari faire ?
- Related posts:

L’importance du premier pari

Chez tous les bookmakers en ligne, tout ou partie de votre bonus de bienvenue est lié à votre premier enjeu. Par exemple, même avec le code promotionnel PMU, le bonus de 100€ correspond en réalité à 10€ offerts lors de la confirmation du compte, mais les 90€ restants dépendront de votre premier pari !

Généralement, le bonus est octroyé sous forme d’un premier pari remboursé. Le déblocage dépend de 2 choses :

  • Son montant
  • Sa réussite ou sa perte

Concernant le montant, il reste limité par l’opérateur. Par exemple, s’il est plafonné à 90€ :

  • En pariant plus, admettons 200€, votre bonus restera de 90€
  • En pariant moins, il ne correspondra qu’à la somme que vous miserez, par exemple 45€

La conclusion qui s’impose est que mieux vaut miser le montant limite : en misant moins, vous ne profiterez pas de la totalité du bonus, ce qui serait dommage ; en misant plus, si vous perdez votre pari, vous perdrez aussi la différence (dans l’exemple précédent, 110€).

Quant à la réussite ou la perte de votre pari, voici ses conséquences :

  • En gagnant, vous n’encaissez que la somme correspondant à la cote sur laquelle vous avez misé. Autrement dit, c’est comme si vous n’aviez pas touché le bonus, mais cette conséquence est logique puisque vous avez gagné plus que ce que vous avez misé.
  • En perdant, vous serez remboursé de la somme engagée dans la limite fixée par le site : vous aurez au moins testé celui-ci une première fois sans rien perdre.

Quel pari faire ?

Vous devez saisir le premier pari sportif remboursé comme une opportunité :

  • Soit vous perdez et dans ce cas tant pis, vous serez remboursé
  • Soit vous gagnez, et quitte à gagner, autant gagner gros

Le meilleur choix est donc de miser sur une cote élevée. Attention cependant : si vous misez sur une très grosse cote, demandez-vous si elle n’est pas telle uniquement parce que l’issue choisie relève de l’impossible et si votre pari ne sera pas fatalement perdant (typiquement la victoire du Zwaziland face à l’Espagne).

Si par exemple vous voulez parier sur le foot, le plus intéressant sera souvent de parier sur le match nul : ce pari reste moins risqué qu’un enjeu sur l’outsider et si vous connaissez bien les équipes, ce sera parfois le choix le plus opportun. En outre, les cotes sur le nul sont plutôt bonnes, en général autour de 3 mais parfois plus si le bookmaker croit dur comme fer en la victoire du favori.

Au pire, vous pouvez aussi parier sur la petite équipe qui va rencontrer un favori venant juste d’achever la Coupe d’Europe : en général, ce dernier sera épuisé par un tel championnat et vous pourrez alors croire en sa défaîte et peut-être encaisser une somme rondelette.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Laisser un commentaire