Apprendre à parier sur le foot : conseils

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Parier sur le foot et gagner de l’argent c’est possible, mais ce n’est pas si simple : explications dans cette rubrique dédiée aux paris sur le football.

WinamaxBetclicPMU
Bonus de bienvenue100€ remboursés sur le premier pari perdant

50€ remboursés sans conditions

 

100€ remboursés
Code promoPas de code nécessairePas de code nécessairePas de code nécessaire
Qualité du bonus4,5/53/54/5
Fonctionnalités3,5/54/54/5
Note de la rédaction4/53,5/54/5

[Note: si vous avez déjà un compte Betclic, sachez que Winamax propose une offre de bienvenue similaire. Rien ne vous empêche de cumuler les deux]

Miser sur le football est tentant pour tous les amateurs de ce sport, surtout lorsqu’il s’agit de parier sur son équipe favorite. Mais parier sur le foot pour gagner de l’argent demande de la discipline vis-à-vis de ses émotions, un bon niveau d’analyse des matchs, une bonne connaissance des équipes de foot et des types de paris sportifs, et enfin de la méthode. Préférez miser sur un championnat que vous connaissez

Parier sur le foot

Battez le bookmaker, pas l’équipe adverse

Que ce soit en ligne ou dans un tabac, lorsque vous pariez sur le foot, vous devez comprendre que vous ne jouez pas contre l’équipe adverse mais contre un bookmaker qui définit les cotes des matchs de foot suivant une analyse approfondie des statistiques accumulées et du contexte de la rencontre de football.

Autrement dit, outre la marge de sécurité prise sur les cotes des paris, les bookmakers gagnent de l’argent sur la part d’émotion que vous incorporez, souvent inconsciemment, dans le choix de vos mises. En effet, généralement, un supporter va parier sur une victoire son équipe même si il pense qu’elle est plus faible que son adversaire, pour 3 raisons :

  • il refuse de penser à la défait (encore plus contre un rival historique)
  • il est gêné d’en parler à ses amis supporters (la pression du groupe)
  • il aurait honte de parier « contre » son équipe, parce que c’est un peu parier « pour » l’adversaire, et cela lui donne une raison objective (le gain) de souhaiter la défaite de son équipe

Le meilleur moyen d’échapper à ce piège est de ne jamais parier sur ses clubs de foot préférés : c’est le conseil de base que tout parieur désireux de gagner de l’argent devrait suivre.

Analysez les données pour savoir sur qui parier avant le match

Si vous pariez avant le coup d’envoi, votre analyse devra être soigneusement décomposée et portera sur les « conditions de succès » de votre pari. Prenons l’exemple d’un match de foot de championnat (qui se terminera donc en 90 minutes de temps dans tous les cas) entre une équipe A et une équipe B.

Imaginons que vous pariez sur la victoire de l’équipe A.

Pour que cela se produise, il faut que l’équipe A marque plus de buts que l’équipe B, ce qui veut dire que :

  • l’équipe A va se créer suffisamment d’occasion pour marquer au moins un but
    • ce qui signifie qu’elle doit être efficace, en forme, ou avoir un avantage utile (coups de pied arrêtés, etc.) sur son adversaire
  • l’équipe B ne marquera pas du tout, ou si elle marque, encaissera plus de buts qu’elle n’en aura marqué
    • ce qui signifie que son attaque doit être plus faible que la défense de l’équipe A, ou alors que l’attaque de l’équipe A soit bien meilleure que la défense de l’équipe B

Formaliser le raisonnement qui nous amène à émettre un pronostic permet de donner une meilleure solidité à son analyse. Comprendre quels sont les scénarios vraisemblables (il y a trop de scénarios possibles) vous donnera les clés pour imaginer le résultat le plus probable du match. Et pour comprendre ces scénarios, vous devrez identifier les données :

  • différences entre équipes
    • Quelles sont les forces en présence ? équipe très bien financée contre petit poucet, bonne attaque contre mauvaise défense, etc. ?
  • état de forme
    • Sur les 5 derniers matches, combien de victoires/nuls/défaites de chaque côté ?
  • enjeu de la rencontre
    • Est-ce un match couperet pour une des équipes qui joue sa saison ? Un match de championnat après un match de Ligue des Champions où une des équipes a laissé beaucoup d’énergie ?
  • statistiques du passé
    • Entre ces 2 équipes, comment les confrontations ont-elles fini ?
  • état de la pelouse
    • La pelouse est-elle en mauvais état ? Cela peut favoriser l’équipe la moins technique (qui a priori joue moins au sol) ?
  • forme des joueurs
    • Comment l’équipe A va-t-elle arrêter l’homme en forme de l’équipe B qui enchaîne but sur but ?
  • etc…

Sur quelle équipe parier ? Lyon ou Marseille ?

Imaginons qu’il s’agisse d’un Olympique Lyonnais Vs Olympique de Marseille au Parc OL.

OL vs OM

  • Si vous êtes supporter de l’une de ces deux équipes, soit près de la moitié des Français, vous ne devez pas parier sur ce match de foot.
  • Si vous n’êtes pas supporter de l’OM et de l’OL alors rendez-vous chez votre bookmaker préféré et gagnez votre enjeu à la différence des autres parieurs qui seront en majorité des supporters…

Mais rappelez-vous : la question à poser n’est pas « sur qui parier ? » mais « comment battre le bookmaker ? »

Et pour battre le bookmaker, vous allez parier sur des paris dont la cote est surévaluée – c’est à dire des paris que le bookmaker pense plus risqués qu’ils ne le sont réellement. Pour identifier ces paris « intéressants », il va falloir que vous leur donniez votre cote, que vous avez obtenue grâce à votre brillante analyse et estimez être la vraie, et que vous la compariez à celles des bookmakers.

C’est principalement l’expérience qui permet aux parieurs d’évaluer la valeur d’une cote. Mais il est important d’avoir une méthode pour arriver à cette valeur, au moins au début. Votre expérience et votre finesse d’analyse vont vous permettre de vous améliorer et d’affiner ce raisonnement au fur et à mesure des paris. Mais pour l’instant, essayons de définir la bonne cote pour ce match Lyon-Marseille.

Pour cela, essayons de calculer quel est le pourcentage de chances que l’OL gagne à domicile contre Marseille dans un match de championnat de fin de saison ?  Il faut d’abord de regarder les statistiques : (ces chiffres sont fictifs et servent d’exemple)

  • 80% de victoires à domicile de l’OL durant la saison
  • 60% de défaites à l’extérieur de l’OM durant la saison
  • 70% de victoires de l’OL face à l’OM sur les 3 dernières années

Et la forme du moment des 2 équipes (le trend statistique) :

  • 80% de victoires de l’OL sur les 5 derniers matchs précédents
  • 50% de défaites de l’OM sur les 5 derniers matchs précédents

Vous faites la moyenne de ces pourcentages. Pour simplifier on ne va pas faire de pondération statistique.

(80 + 60 + 70 + 80 + 50) / 5 = 68 % de chances que l’OL gagne.

Vous allez ensuite transformer ce pourcentage en cote, en divisant 1 par le pourcentage :

1 / 0,68 = 1,47 pour une victoire de l’OL

Vous allez donc parier sur la victoire de l’OL seulement si la cote est égale ou supérieure à 1,47.

Imaginons qu’un bookmaker vous propose une cote de 1,3. Cela signifie qu’il évalue à 1 / 1,3 = 76%, les chances que l’OL a de gagner son match. Puisque c’est au dessus de notre estimation, la cote est donc sous-évaluée et le pari ne vaut pas le coup. En revanche, s’il vous propose un pari à 1,5, miser commence à être intéressant.

Est-ce que ce n’est pas compliqué ?

Si vous souhaitez gagner de l’argent en pariant sur le football, vous devez mieux contrôler vos émotions que les parieurs-supporters (en ne jouant pas les matches de vos équipes préférées) et faire des analyses plus fines que les bookmakers (en regardant notamment les statistiques des équipes et les données de la rencontre). Cela vous permettra de miser sur des « bonnes affaires » de manière régulière et de gagner régulièrement.

Si vous pensez avoir la discipline pour parier régulièrement sur de bonnes affaires, vous pourriez être intéressé par l’offre de bienvenue du PMU ou celle de Betclic qui récompense aussi bien les néophytes que les parieurs performants.

Regardez le match pour parier pendant la rencontre (Livebet)

Si tout cela vous paraît calculatoire et complexe, vous pouvez aussi utiliser votre intuition et votre jugement sur un match en cours, où une partie du match s’est déjà déroulée et vous a donné des enseignements précieux sur comment il pourrait finir.

L’avantage des paris live sur Internet pendant les matchs de foot est que l’on maîtrise mieux les paramètres à prendre en compte (une équipe joue à 10, une équipe mène contre le cours du jeu, il pleut des cordes sur le terrain…).

L’inconvénient est qu’il est difficile d’évaluer la côte d’un événement et encore plus difficile de le faire dans un laps de temps très court.

Par exemple, Lyon mène 1-0 à la mi-temps, quel pourcentage de chances l’OM a-t-il de marquer sans se prendre de second but ? Les statistiques sur ce genre de paramètre sont moins disponibles même en ligne et beaucoup de facteurs sont à prendre en compte.

Cela dit, vous pouvez parier en direct sur le foot par intuition et jugement : C’est la 70ème, l’OM pousse, les lyonnais sont fatigués de leur match de mercredi en Ligue des Champions … je parie donc sur un match nul. D’ailleurs, la cote sera souvent meilleure. Un pari avec handicap aurait également pu être tenté.


Complément d’information :

– Parier sur le nombre de buts d’un match de foot
– Réussir ses paris sportifs : dossier complet

Apprendre à parier sur le foot : conseils
4 (79.23%) 52 votes