18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Entretien avec Mikael Silvestre

Mikael Silvestre @IMAGO / Marko Metlas / MN Press

Entretien avec Mikael Silvestre pour discuter de l’amélioration de la forme de Manchester United et de la façon dont Arsenal va réagir après la défaite à Old Trafford. L’ancien international français donne son avis sur les changements opérés par Erik ten Hag à Old Trafford et sur l’adaptation des nouveaux joueurs Lisandro Martinez et Casemiro. Mais aussi sur les chances d’Arsenal en Europa League et sur le fait de savoir si l’équipe est assez grande pour se battre pour le titre.

Marcus Rashford est en très bonne forme ces derniers temps. Pensez-vous que cette résurgence va durer ou pensez-vous qu’il y aura encore des incohérences ? Que doit-il faire pour être plus régulier à l’avenir ?

Je ne suis pas dans sa tête. Nan, c’est difficile pour certains joueurs de trouver la bonne formule et de la garder. On dirait qu’il a retrouvé son mojo mais ce n’est pas réaliste. Il a identifié les ingrédients qui lui ont permis de jouer comme il l’a fait avec les résultats qu’il a eus.

Il doit s’appliquer et appliquer ces ingrédients match après match pour que cela devienne une habitude. Alors il n’y pense même pas. C’est juste une habitude, répéter, répéter, répéter, et c’est tout.

Donc, il est bon, je suis content pour lui. Il doit être content aussi. J’espère qu’il pourra identifier les ingrédients qui lui permettent de produire ce qu’il produisait il y a deux ans.

Erik ten Hag pense qu’il peut marquer 20 buts par saison. Pensez-vous que c’est réalisable ? Pensez-vous que c’est réaliste pour lui ?

Ça devrait l’être. Ce n’est pas un débutant, il connaît la Premier League. Mais il a besoin d’être servi dans la bonne zone pour qu’il puisse produire et être à la fin des montées et des jeux. Je pense qu’il devrait viser 20 buts dans toutes les compétitions, peut-être pas nécessairement en Premier League.

Un autre joueur qui s’est amélioré est Lisandro Martinez. Que pensez-vous de ses récentes performances ?

Oui, il lui a fallu le match de Brentford pour avoir un aperçu de la Premier League, du défi qu’il allait devoir relever. Il a bien réagi, comme je m’y attendais, avec ses qualités. Il est fort dans les défis, les 1v1s. Peu importe qui il affronte, il se lance dans les défis. Il essaie d’être dominant.

Pensez-vous qu’il en serait de même pour Casemiro ? Il n’a pas eu le meilleur match de sa carrière contre la Real Sociedad la semaine dernière. Que pensez-vous de sa performance ?

L’intensité n’était pas très bonne. Pas pour lui, mais pour les 22 joueurs, c’était un match étrange avec peu de rythme. Donc pour lui, il a juste besoin d’un peu de temps pour s’adapter au rythme et à ses coéquipiers.

Il est encore en train d’apprendre comment ses coéquipiers se comportent. Quand vous êtes au milieu du terrain, cela dépend beaucoup de la ligne arrière et de la ligne avant. Il est en train de s’adapter.

La Real Sociedad semble être la seule équipe dont Man Utd doit s’inquiéter dans le groupe de l’Europa League. Comment pensez-vous qu’ils devraient aborder le reste des matches après celui-ci ?

Pour l’instant, ils ne peuvent pas se permettre d’autres faux pas, surtout lors du prochain match. Nous pouvons encore prendre la première place de la phase de groupe, mais Sociedad a montré qu’ils allaient être compétitifs. United doit être conscient que ce ne sera pas une promenade de santé, c’est sûr.

Anthony Martial est sorti ce week-end pour accuser son ancien manager, José Mourinho, de manquer de respect. Il a changé son numéro d’équipe de 9 à 11. Que pensez-vous de ces commentaires ?

Je rigole. On entend souvent ce commentaire dans le football. C’est un manque de respect, c’est un manque de respect. Cela dépend toujours de la manière dont cela est traité. Vous devez appeler le joueur et lui expliquer et s’il y a une bonne raison derrière une décision, le joueur l’acceptera. Mais si c’est fait d’une manière telle que vous êtes devant le fait accompli, c’est fait et vous ne pouvez pas avoir votre mot à dire.

Je sais que vous êtes sous contrat mais vous avez beaucoup d’émotions dans le jeu et d’ego dans le jeu. Parfois, si vous n’expliquez pas les choses, ça peut être mal pris.

Mais un maillot est un maillot, un numéro est un numéro. Ce qui compte, c’est le badge pour lequel vous jouez. Pour moi, je ne suis pas superstitieux, mais peut-être qu’Anthony l’était. Peut-être que ça avait plus de sens qu’un simple numéro, peut-être que c’était un numéro chanceux, je ne sais pas. C’est toujours la façon dont tu gères ça et dont tu l’approches. Quand vous faites des changements, cela blesse les sentiments des gens.

Il a également déclaré qu’il jouait souvent blessé et que c’est quelque chose que beaucoup de gens ne savent pas. A-t-il raison ? Pensez-vous que les joueurs devraient jouer en étant blessés maintenant ?

Non, il est très rare dans une carrière de jouer toute une saison sans se blesser. Disons que vous recevez un coup le jeudi et que vous avez un match le dimanche, vous faites quelques traitements, vous jouez mais vous savez que vous n’êtes pas à 100% parce que vous avez un peu mal. Mais, plus vous avancez dans votre carrière, plus vous pouvez passer à travers. La barrière de la douleur augmente.

Je pense qu’Anthony, parce qu’il a eu beaucoup de blessures différentes, a voulu jouer peut-être plus tôt qu’il n’aurait dû. Je comprends ce qu’il dit, qu’il a joué malgré les blessures et nous le faisons tous à un moment donné.

C’est juste que parfois, ce n’est pas comme si vous jouiez malgré la douleur. L’équipe médicale vous consulte. Vous ne devriez pas jouer blessé, à moins qu’il ne s’agisse d’une finale et que vous ayez besoin d’une injection pour la traverser. Mais comme vous jouez depuis 15 ans et que vous utilisez votre corps, vous devez être prudent. Jouer avec des blessures, à un moment donné, ça va vous rattraper.

Des rapports ont été publiés cette semaine selon lesquels Erik ten Hag est très impitoyable envers des choses comme le professionnalisme, le laisser-aller et le manque d’effort à l’entraînement. Certains joueurs ont pensé que les standards avaient baissé avec les précédents managers. D’après votre expérience, quelle est l’importance de ce point ?

C’est très, très important. C’est le cœur, c’est la qualité numéro un d’un groupe qui se bat pour la première place. C’est l’autodiscipline au sein de l’équipe et le respect que les joueurs ont les uns pour les autres. Vous arrivez à l’heure. Tout ce qui se passe en coulisses et à l’entraînement se reflétera à un moment donné dans les matches.

Et nous savons que nous avons affaire à des joueurs de haut niveau. Mais s’il n’y a pas de discipline tous les jours, en match, à un moment donné, cela va vous faire défaut. C’est vraiment important. Partout où je suis passé, nous avons gagné des titres parce que, d’accord, il y avait de la qualité, il y avait de très bons joueurs. Mais il y avait de l’ordre et de la discipline parmi les joueurs.

Ils ont l’air un peu mieux, Man United. Ils ont semblé très dangereux en contre-attaque lors des derniers matchs. Pensez-vous que ce style est viable à long terme ou pensez-vous que 10 Hag va chercher à dominer la possession du ballon un peu plus à l’avenir ?

Non, je pense que ce n’est pas vraiment une contre-attaque. C’est plutôt une transition rapide parce qu’à un moment donné, on prend l’avantage et on surcharge l’autre équipe.

Mais ce n’est pas comme si nous allions rester en retrait pendant tout le match et utiliser l’espace avec nos attaques rapides. Non, c’est juste qu’à un moment donné, l’autre équipe est dominante et ensuite elle est exposée. C’est ça, il faut en profiter.

Je ne décrirais donc pas le style de Manchester United comme étant contre-attaquant. C’est juste qu’ils ont des joueurs explosifs et rapides et qu’ils passent rapidement en transition avec des passes comme Eriksen et Fernandes au milieu de terrain.

Donc, oui maintenant, ce sera juste une dimension et je pense que l’équipe a déjà montré qu’elle peut offrir plus qu’un seul style, une seule stratégie.

Comment la compareriez-vous aux équipes de United pour lesquelles vous avez joué en termes de style de jeu, de style de football ?

Cette équipe est encore à la recherche de cohérence. Le style, les garanties. C’est encore un travail en cours. Nous n’en sommes encore qu’à quelques matchs de la saison de Premier League, il est donc inutile de comparer ce que nous faisions il y a 20 ans.

On dit que Ten Hag a remarqué un manque de gauchers dans son analyse à Manchester United. Il en a recruté quelques-uns avec Martinez, Antony et Malacia. Quelle est l’importance, selon vous, d’avoir une variété de gauchers et de droitiers dans l’équipe ?

C’est tout simplement essentiel. Sinon, si vous faites jouer les droitiers sur le côté gauche, ils vont rétrécir le jeu au lieu de l’élargir. Vous voulez utiliser toute la largeur du terrain pour progresser et faire du jeu. Vous voulez que le service et les passes soient de qualité sur le côté gauche ou de gauche à droite.

Donc, c’est très bien. Ce n’est pas facile si vous regardez les statistiques. Il y a plus de droitiers que de gauchers. C’était un bon ajustement de l’effectif.

L’ancien joueur d’Arsenal Paul Merson a déclaré cette semaine qu’il pense que Chelsea a nommé le meilleur manager en la personne de Graham Potter par rapport à l’Erik ten Hag de Manchester United. Qu’en pensez-vous ?

Il ne sait pas de quoi il parle. [J’ai vu Paul plusieurs fois ces derniers mois. Il a dit que Potter était un meilleur choix pour Chelsea ?

Oui. Que pensez-vous de ces deux managers et de leur quête de succès pour ces clubs respectés ?

Le temps nous le dira. Il n’y a pas de meilleur jugement que d’attendre et de voir qui sera au sommet. D’accord, nous avons vu l’Ajax jouer, mais les gens en Angleterre suivent plus la Premier League que les championnats étrangers, surtout le championnat néerlandais.

Donc, je ne sais pas, je ne suis pas en mesure de juger qui est le meilleur manager pour être honnête. Pour Graham Potter, nous verrons bien. C’est une nouvelle équipe, un nouvel environnement, un nouveau club. Pour Erik, c’est pareil. C’est intéressant, mais tout dépend de leur classement à la fin de la saison. C’est ce qui vous dira si vous êtes un bon manager ou pas. Parce que vous êtes là pour gagner des matchs et des trophées.

Arsenal a disputé son premier match d’Europa League la semaine dernière. Traditionnellement, ils considèrent l’Europa League comme une chance de faire tourner les joueurs, de faire jouer des jeunes joueurs, surtout en phase de groupe. Mais Mikel Arteta a nommé une équipe assez forte la semaine dernière. Pensez-vous que c’est la bonne approche pour prendre la compétition très au sérieux dès le début ?

Je pense qu’il est important de commencer toute compétition à pleine puissance, que ce soit au niveau du club ou de l’équipe nationale. Vous devez trouver vos marques, montrer que vous prenez la compétition au sérieux et vous donner une chance de progresser dans la compétition. Je pense que c’est la meilleure façon de l’aborder.

Pendant le match, Arteta a dû faire sortir du banc des joueurs comme Saka, Gabriel Jesus et Odegaard. On s’inquiète de la profondeur de l’effectif, on se demande si cela ne va pas leur porter préjudice lors de la Premier League et des compétitions de coupe. Avez-vous les mêmes inquiétudes ?

Ça pourrait aller jusqu’à la Coupe du monde. La Coupe du monde est une bonne pause, mais après cela, vous avez une série de matchs pour Noël et le Nouvel An. Corrigez-moi si je me trompe, mais je pense que ce sera un programme chargé.

Depuis le début, j’ai remarqué qu’Arsenal pourrait être un peu à court à certains postes, notamment au milieu de terrain et en attaque. Donc, ça va être un gros test pour toute l’équipe, la rotation. Cela pourrait devenir un problème en mars et avril, lorsque les corps seront fatigués.

Le match Brentford – Arsenal aura donc lieu ce week-end, mais à une heure différente. Que devons-nous attendre de ce match ? Une victoire d’Arsenal ou pensez-vous que Brentford peut s’imposer et obtenir un résultat ?

Je pense qu’Arsenal devrait sortir vainqueur de ce match. Ils ont montré qu’ils pouvaient voyager. A Old Trafford, ils ont imposé leur football et je pense qu’ils n’auront pas peur de faire de même contre Brentford.

Ce à quoi ils doivent répondre, c’est l’aspect physique du jeu. Gabriel, Saliba, White et Zinchenko, je pense qu’ils ont ce qu’il faut. Ils ont suffisamment d’expérience maintenant pour faire face à ces situations. Je ne m’attends pas à ce qu’Arsenal ait trop de problèmes là-bas.

Ben White joue au poste d’arrière droit la plupart du temps pour permettre à Saliba et Gabriel de jouer au milieu, mais il semble que Tomiyasu revienne en forme. Pensez-vous que c’est le bon moment pour lui de revenir dans l’équipe, peut-être pour remplacer Ben White ?

Pas nécessairement. Je pense que Ben White a fait mieux que ce que beaucoup de gens attendaient. Surtout dans un match comme celui-ci, il devrait conserver sa place de titulaire. Il a été bon en attaque. Il distribue bien et applique ce que veut Arteta.

Ça a bien marché. Donc non, je ne pense pas qu’il devrait être lâché. Sauf s’il y a une rotation pour la récupération. Si je regarde le mérite et la performance, il devrait conserver sa place.

Quelques joueurs d’Arsenal se débrouillent très bien en France, Nuno Tavares et Folarin Balogun jouent bien, marquent beaucoup de buts. Pensez-vous qu’ils reviendront à Arsenal et joueront un peu plus la saison prochaine ?

Eh bien, écoutez, c’est bien, mais ce n’est encore que le début. Mais en tant qu’étranger, s’adapter aussi vite et être performant est très bon pour eux. Parce que lorsque vous partez en prêt, c’est pour jouer et obtenir le temps de jeu que vous ne seriez pas censé avoir dans votre club d’origine.

Donc, oui, c’est très positif, ils font une bonne impression depuis leur arrivée.

L’ancien vice-président David Dein a déclaré cette semaine que le club aurait dû garder Arsène Wenger à Arsenal dans une certaine mesure et que Wenger a été “blessé” par la manière dont il a quitté Arsenal. Pensez-vous que cela soit juste ? Wenger aurait-il dû rester à Arsenal, peut-être dans une capacité similaire à celle d’Alex Ferguson à Manchester United ?

Lorsque vous avez un tel personnage et une personne aussi charismatique comme manager pendant plus de 20 ans, il est difficile de les garder dans une position où ils sont là mais ne peuvent pas imposer trop d’ombre à un manager.

On compare toujours le passé et le présent. C’est un risque que les propriétaires n’étaient peut-être pas prêts à prendre,

De plus, Arsène est quelqu’un de très actif. Donc, si vous le mettez dans un rôle d’ambassadeur, je ne pense pas que ça lui conviendrait. Il veut être sur le terrain tous les jours, s’entraîner et parler de tactiques, de techniques, de tous les aspects du jeu.

Il s’agit toujours de savoir comment gérer la situation. Peut-être qu’ils voulaient un nouveau départ, ce qui est difficile. Mais je comprends le commentaire de David Dein en raison des années de doute qui ont suivi le départ d’Arsène. Il y avait un grand vide. Personne ne le remplissait et cela a fait reculer Arsenal. C’est une question difficile.

Paul Pogba pourrait manquer la Coupe du monde en raison de sa blessure au genou. Qui serait, selon vous, son meilleur remplaçant en sélection ?

Je pense que nous avons un joueur de réserve qui a été appelé à chaque fois que Pogba était blessé. Donc c’est entre Tchouameni, Kante, Rabiot, Tolisso, qui est de retour à Lyon. Camavinga se porte bien. Donc, il y a des options. Tant que ces joueurs jouent et sont performants, ça ne devrait pas être un problème.

N’Golo Kante est toujours en convalescence, pensez-vous que le milieu de terrain idéal de la France est toujours composé de Kante ?

Oui, il est toujours le premier choix au milieu de terrain avec Paul Pogba. J’espère qu’il sera de retour en forme et prêt pour la compétition. Il n’y a personne d’autre que vous pouvez mettre à cette position devant Kante.

Ils jouent contre le Danemark dans le deuxième match national, le leader du groupe. Que pensez-vous du Danemark jusqu’à présent ?

Oui, ils continuent sur la lancée de l’Euro, le Danemark. Ils jouent un bon football offensif et obtiennent des résultats. C’est un bon groupe de joueurs, une bonne génération, un bon entraîneur et ils s’amusent. Il y a des joueurs forts et expérimentés, c’est un bon mélange de jeunes et de joueurs expérimentés – Simon Kjaer est absent, mais Christensen et Eriksen. C’est un bon groupe de joueurs. Ils représentent une menace pour la France, c’est certain.

Ce serait un échauffement pour la Coupe du monde, puisqu’ils sont dans le même groupe. Auront-ils un œil sur ce match lorsqu’ils joueront le match de la Nation’s League ?

Oui, oui. C’est sûr. Ça commence déjà, donc c’est dans la tête de tout le monde. Ces matchs sont importants pour se préparer à la Coupe du monde. C’est la dernière fois que vous vous rencontrez avant le groupe. L’effectif est homogène et ce sont des matchs importants.

Source : bettingexpert.com

L'équipe éditoriale de kelbet.com est composée d'experts spécialisés dans les paris sportifs, le poker en ligne ou encore le turf. Nous vous livr ...