LES JEUX D'ARGENT ET DE HASARD PEUVENT ÊTRE DANGEREUX : PERTES D'ARGENT, CONFLITS FAMILIAUX, ADDICTION.
18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Retour sur l’histoire de la Coupe du Monde féminine de foot

pari foot

À l'approche du coup d'envoi de la Coupe du monde féminine 2023, il est temps de se remémorer l'incroyable évolution du football féminin au fil des ans.

L'Australie et la Nouvelle-Zélande accueilleront pour la première fois la Coupe du monde de football féminin en tant que pays hôtes conjoints, dans un tournoi élargi à 32 équipes. Il s'agira de la neuvième édition officielle du tournoi, mais l'histoire de l'édition féminine de l'événement sportif le plus populaire au monde a été une histoire de lutte et de progrès jusqu'au 21e siècle.

La première édition non officielle du tournoi a eu lieu en 1970 en Italie, suivie d'une autre édition non officielle en 1971 au Mexique, remportée par le Danemark. Il ne s'agissait pas d'événements officiels sanctionnés par la FIFA, le football féminin étant encore interdit dans le monde entier. Le 30 juin 1988, la FIFA a approuvé la première Coupe du monde féminine officielle, qui devait avoir lieu en 1991 en Chine, à la suite d'un tournoi test remporté par la Norvège. Depuis, le tournoi a lieu tous les quatre ans. Avant que le tournoi ne débute le 20 juillet 2023, nous nous penchons sur l'histoire de la Coupe du monde féminine au fil des ans.

L'histoire de la Coupe du Monde Féminine

L'histoire “officieuse” : les fondements de l'éventuel tournoi de la FIFA

En l'absence de tournoi officiel pour représenter les femmes jouant au football dans le monde, les premières éditions “non officielles” de la Coupe du monde féminine ont attiré des foules importantes et suscité un vif intérêt. C'est en 1970 que la FIEFF (Fédération internationale de football féminin) a organisé son propre tournoi en Italie, sponsorisé par Martini & Rossi. Le Danemark l'emporte en battant ses hôtes italiens 2-0 en finale.

En 1971, Martini & Rossi choisit à nouveau de sponsoriser le tournoi, cette fois-ci au Mexique. L'intérêt est grand après l'édition masculine du tournoi dans le pays l'année précédente, et les spectateurs dans les gradins se comptent par dizaines de milliers. Les Danois ont une nouvelle fois remporté le tournoi en battant le Mexique, pays organisateur.

Ellen Wille : la “mère” du football féminin

La levée de l'interdiction du football féminin dans les années 1970 a entraîné la création d'équipes de club et, par la suite, d'équipes nationales. Bien qu'il n'y ait pas eu de Coupe du monde avant 1991, les compétitions continentales officielles européennes et asiatiques ont eu lieu respectivement en 1975 et 1984. C'est alors qu'Ellen Wille entre en scène.

1986 est une année charnière dans le développement du football féminin : pour la première fois, une femme prend la parole au 45e congrès de la FIFA. Ellen Wille, ancienne joueuse norvégienne et membre de la fédération de football du pays, utilise le temps d'antenne qui lui est accordé au congrès de la FIFA pour mettre l'accent sur le football féminin et demander la création d'une Coupe du monde officielle sanctionnée par la FIFA. Contre toute attente, la majorité des délégués masculins se range à son avis, ce qui donne le coup d'envoi de la première Coupe du monde.

1991, premier tournoi officiel de la FIFA

Le premier tournoi a eu lieu en Chine en 1991, après avoir testé le format un an auparavant. 12 équipes ont participé à cette édition, réparties par confédération. Quatre équipes étaient issues de l'UEFA (Europe), trois de l'AFC (Asie) et deux de la CONCACAF (Amérique du Nord). Il y avait une équipe de la CONMEBOL (Amérique du Sud), de la CAF (Afrique) et de l'OFC (Océanie), respectivement.

La première édition de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA s'est soldée par une victoire des Etats-Unis sur la Norvège en finale (1-2), grâce à un doublé historique de Michelle Akers. Akers est devenue la meilleure buteuse du tournoi, avec dix buts à son actif.

Les tournois précédents

Les précédentes éditions de la Coupe du monde féminine se sont déroulées dans 10 pays hôtes différents. Les États-Unis et la Chine ont accueilli le tournoi à deux reprises chacun, le tournoi d'Australie et de Nouvelle-Zélande étant le premier à compter 32 équipes.

Coupe du monde 2019, France

L'édition précédente de la Coupe du monde féminine s'est déroulée en France. Les États-Unis ont remporté un quatrième titre record et ont défendu avec succès leur précédent triomphe. La finale s'est déroulée au Parc Olympique Lyonnais à Lyon et les États-Unis se sont imposés 2-0. Les Pays-Bas ont terminé deuxièmes du tournoi, avec une moyenne de 21 756 spectateurs par match. Ce tournoi a été marqué pour la première fois par l'utilisation de la VAR (système d'assistance vidéo à l'arbitrage).

Coupe du monde 2015, Canada

Les États-Unis ont remporté leur troisième titre au Canada contre le Japon, champion en titre, au BC Place de Vancouver. Le tournoi de 2015 a utilisé pour la première fois la technologie de la ligne de but et a également été la première Coupe du monde disputée sur du gazon artificiel.

Coupe du monde 2011, Allemagne

Le Japon a remporté son premier titre de champion du monde à l'issue d'un match nul 2-2 et d'une séance de tirs au but, devenant ainsi la première équipe asiatique à remporter le tournoi. La finale s'est déroulée à la Commerzbank-Arena de Francfort et a vu les outsiders japonais faire tomber l'équipe la mieux classée au monde.

Coupe du monde 2007, Chine

L'Allemagne a remporté son deuxième titre en Chine contre le Brésil, devenant ainsi la première équipe nationale féminine à conserver son titre de championne du monde. Les Allemandes ont ouvert le tournoi par une victoire record de 11-0 sur l'Argentine.

Coupe du monde 2003, États-Unis

L'Allemagne devient le premier pays à remporter les éditions masculine et féminine de la Coupe du monde en battant la Suède en finale. La Chine devait à l'origine accueillir le tournoi, mais l'épidémie de SRAS l'a déplacé en Amérique.

Coupe du monde 1999, États-Unis

La troisième édition du tournoi a vu les États-Unis remporter leur deuxième titre à domicile, au Rose Bowl de Pasedena, en Californie. Cette Coupe du monde féminine a été l'une des plus réussies en termes d'affluence, d'audience télévisée et d'intérêt du public – 90 000 personnes ont assisté à la finale. Il s'agit d'un record international de spectateurs pour un événement sportif féminin.

Coupe du monde 1995, Suède

La Suède est devenue le premier pays à accueillir à la fois la Coupe du monde masculine et la Coupe du monde féminine, tandis que la Norvège devenait la première nation européenne à remporter la Coupe du monde féminine contre l'Allemagne au stade de Råsunda. Un Norvégien sur quatre a regardé la finale. Le tournoi a servi de qualification pour les Jeux olympiques d'été de 1996, les matchs étant prolongés jusqu'à la durée habituelle de 90 minutes et trois points étant attribués en cas de victoire.

Palmarès de la Coupe de Monde de football féminin

Les États-Unis sont en tête de la Coupe du monde féminine avec quatre victoires, et ils espèrent en remporter une cinquième historique en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'Allemagne a remporté le tournoi à deux reprises, la Norvège et le Japon étant les seuls autres vainqueurs depuis 1991. Toutefois, il est important de noter que la Norvège et le Danemark ont remporté les versions antérieures “non officielles” du tournoi.

AnnéeHôteVainqueurScoreFinaliste
1991Chine 🇨🇳Etats-Unis 🇺🇸2–1Norvège
1995Suède 🇸🇪Norvège 🇳🇴2–0Allemagne
1999Etats-Unis 🇺🇸Etats-Unis 🇺🇸0–0 (a.e.t.) (5–4 p)Chine
2003Etats-Unis 🇺🇸Allemagne 🇩🇪2–1 (a.e.t.)Suède
2007Chine 🇨🇳Allemagne 🇩🇪2–0Brésil
2011Allemagne 🇩🇪Japon 🇯🇵2–2 (a.e.t.) (3–1 p)Etats-Unis
2015Canada 🇨🇦Etats-Unis 🇺🇸5–2Japon
2019France 🇫🇷Etats-Unis 🇺🇸2–0Pays-Bas
2023Australie/Nouvelle-Zélande 🇦🇺 🇳🇿A venirA venir
La Rédaction de Kelbet
2290 articles
L'équipe éditoriale de kelbet.com est composée d'experts spécialisés dans les paris sportifs, le poker en ligne ou encore le turf. Nous vous livrons toutes les informations à connaître sur les sites de paris sportifs et de poker en ligne français et réalisions des comparatifs afin que les utilisateurs puissent faire le bon choix.