Statistiques et taux de retour : loto et jeux FDJ®, casino, poker, paris sportifs et hippiques

Rate this post

Pour gagner régulièrement aux jeux d’argent, gare aux charlatans qui vous promettent des méthodes miraculeuses pour gagner à coup sûr… Etudiez plutôt les caractéristiques des différentes catégories de paris (loto, turf, casino, paris sportifs…) pour mieux les connaître. 

Voici un dossier complet qui vous aidera à bien miser.

fdj

Quel jeu choisir ?

Sur quoi se baser pour dire qu’un jeu est « intéressant » pour le parieur ?

La cagnotte proposée est un des principaux critères. Mais si pour un heureux gagnant, on dénombre des millions de perdants, il est peu pertinent.

A l’inverse, se baser exclusivement sur les chances de remporter un gain est également trompeur : cela peut signifier gagner uniquement quelques centimes, ou le remboursement de sa mise.

L’indicateur le plus fiable est donc le taux de redistribution au joueur (ou TRJ). Il s’agit du pourcentage de mises restitué aux parieurs. Par exemple, un TRJ de 75% signifie que pour 100€ investis, 25€ sont prélevés sous forme de taxes, et 75€ reviennent aux joueurs.

Jeux FDJ® : grattage, Loto…

Illiko® : 70% en moyenne

Jeux à gratter Prix Chances de remporter un gain Taux de redistribution Gain maximum
1000 Carats 0.5€ 23% 70% 20.000€
500 000 Carats 5€ 24% 72% 500.000€
Arbre au Trésor * 0.5€ 26% 70% 40.000€
Astro 2€ 30% 66% 20.000€
Banco 1€ 21% 63% 2.000€
Bingo 3€ 26% 66% 30.000€
Black-Jack 2€ 22% 66% 20.000€
Booster * 1€ 25% 70% 100.000€
Cash 5€ 26% 72% 500.000€
Défoulo 2€ 29,5% 66% 15.000€
Diamond River * 0.5€ 24% 70% 20.000€
Eldorado * 0.5€ 17% 70% 20.000€
Eurofortune * 0.5€ 21% 70% 10.000€
Fruitos * 1€ 25% 70% 100.000€
Goal 1€ 21% 63% 2.000€
La Ruche d’Or * 0.5€ 26% 70% 30.000€
Les Kumulos * 0.5€ 24% 70% 20.000€
Millionnaire 10€ 27% 73,5% 1.000.000€
Morpion 2€ 24% 63% 10.000€
Mots Croisés 3€ 22% 68% 30.000€
Numéro Fétiche 1€ 22% 63% 1.000€
Olé Sombreros ! * 0.5€ 37% 70% 10.000€
Pharaon * 1€ 26% 70% 75.000€
Precius Aurus * 0.5€ 24% 70% 20.000€
Solitaire 2€ 29% 66% 15.000€
Yam’s * 0.5€ 23% 70% 10.000€

Les jeux suivis d’un astérisque correspondent aux exclusivités web.

Paradoxalement, plus un jeu est cher, plus il est intéressant pour le parieur. En effet, les divertissement les plus onéreux de la liste (Millionaire, 500 000 Carats et Cash) possèdent le meilleur taux de redistribution aux joueurs. Ce taux représente le montant des mises finalement redistribué au parieur.

Les jeux « historiques » de la FDJ®, comme le Morpion ou le Banco, possèdent un TRJ faible (63%, soit environ 10% de moins que les meilleurs). Ceux qui les achètent constituent donc plutôt une population d’habitués, qui jouent depuis des années sans se soucier des chances de gain…

La FDJ® propose aussi aux joueurs de gratter leurs tickets directement en ligne. Le principe du jeu et le TRJ restent identiques. La seule différence : les tickets sont dématérialisés, et il faut cliquer pour gratter la case. Vos gains sont crédités directement sur votre compte joueur, inutile d’aller chez le buraliste collecter vos gains.

Le plus des jeux instantanés en ligne : sans coût d’impression et de distribution, les prix s’allègent. Les exclusivités web se caractérisent par un petit prix (généralement 0,50€ ou 1€).

Découvrir les jeux à gratter FDJ® >>

Loto et autres jeux de tirage : le filon de la FDJ® ?

Jeux de tirage Prix Chances de remporter un gain Taux de redistribution Gain maximum
Amigo 2€ 32,8% 67,5% 25.000€
EuroMillions 2,50€ 7,8% 50% 190.000.000€
Joker + 1€ 25,8% 56,6% 250.000€
Keno Gagnant à vie 1€ 13,5% 63% 100.000€/mois à vie
Loto 1€ 16,7% 53% 24.000.000€

Source : Legifrance

Les jeux de tirage FDJ® se caractérisent par des taux de redistribution bien plus faibles que l’ensemble des autres divertissements, mais également des gains bien supérieurs : les joueurs préfèrent diminuer leurs chances de gagner… Pour espérer toucher le gros lot.

Quelques remarques sur chacun des jeux de cette catégorie :

    1. Amigo

Contrairement à sa réputation, Amigo (qui a remplacé le Rapido) propose un TRJ de 67,5%. Il est donc loin devant les autres jeux de tirage.

En revanche, les gains sont beaucoup plus faibles, et la probabilité de « presque gagner » est énorme (33,8% de bulletins perdants à 1 numéro près) : cela crée une dépendance et incite fortement à miser de nouveau, danger renforcé par les tirages très fréquents (toutes les 5 minutes).

    2. Euro Millions – My Million

Pour l’EuroMillions, il convient d’ajouter My Million : ce code fournit obligatoirement pour chaque ticket acheté est estimé à 50 centimes (puisque le bulletin d’Euromillions seul valait 2€). Comme la FDJ® vend entre 4 et 8 millions de grilles par tirage, cela correspond à une fourchette de  2 à 4 millions d’euros. Or, le code My Million ne fait gagner 1.000.000€ qu’à une seule personne par tirage : cela correspond donc à un TRJ compris entre 25% et 50%, soit le plus faible de tous les jeux existants.

    3. Joker+

Au Joker+,  il est possible de payer 2€ au lieu de 1€. Dans ce cas, le gain maximum augmente et peut atteindre 500.000€.

    4. Keno

En jouant au Keno gagnant à vie, on choisit soi-même le nombre de numéros cochés par grille. Dans notre tableau, nous avons indiqué les chances de remporter un gain pour 10 numéros cochés (le maximum), seule possibilité pour décrocher la cagnotte.

Le pourcentage de gain le plus élevé est de 26,5% pour 9 numéros cochés, et le plus faible est de 5,1%, pour 6 numéros cochés.

    5. Loto

La nouvelle formule du Loto sortie en 2008 (avec le Numéro Chance) a considérablement augmenté les chances de gain. Elles passent de 1,9% à 16,7%, pour un gain moyen et un TRJ quasiment inchangés.

Bonne nouvelle donc pour les joueurs, d’autant que si la cagnotte est devenue plus difficile à remporter (1 chance sur 19 millions au lieu de 14 millions), elle rapporte en moyenne 10 fois plus (5M€, contre 500.000€ avant). Les chances de gagner au Loto en ligne sont les mêmes qu’en bureau de tabac. 

Remplir une grille de Loto en ligne >>

Voir aussi : code promo FDJ

Paris sportifs : 85%

L’ARJEL (autorité de régulation des jeux en ligne) impose un TRJ maximum de 85% pour les opérateurs de paris sportifs en France.

Cette limitation ne convient cependant pas aux bookmakers qui, s’ils dégagent ainsi des marges confortables, ne peuvent lutter contre les bookmakers illégaux qui proposent des TRJ plus élevés et donc des cotes bien plus avantageuses pour les pronostiqueurs. Un des opérateurs agréés, France Pari Sportif, s’est d’ailleurs vu retirer sa licence pour ne pas avoir respecté cette limite de 85%.

Les bookmakers français demandent un allégement de cette mesure, mais pour le moment l’ARJEL reste inflexible. L’objectif avoué de cette limite est de combattre l’addiction aux paris sportifs : les autorités estiment qu’avec des gains plus faibles, les parieurs seront moins enclins à flamber.

Turf : jouez simple !

Paris hippiques Taux de redistribution
Jeu simple 84,4%
Couplé 74,6%
2/4 75%
Trio 77%
Tiercé 79,9%
Quarté 76,9%
Quinté 71,5%
Multi 69,3%

Source : Règlement PMU (page 13)

Pour les paris hippiques, le principe est relativement simple : plus le pari est complexe, plus de TRJ est faible. Ainsi, il vaut mieux se concentrer sur le vainqueur de la course plutôt que de tenter des combinaisons hasardeuses.

En revanche, bien évidemment, trouver le Quinté dans l’ordre peut rapporter un beau pactole. C’est le même principe que pour les jeux de tirage FDJ® : plus le jackpot est mirobolants, moins les mises sont redistribuées aux turfistes.

Voir aussi : code promotionnel PMU turf et sport valide

Poker : le plus généreux

Jeux à gratter TRJ de base TRJ rakeback compris
Betclic Poker 93,5% 95,6%
Bwin 95% 95,4%
Everest Poker 93,5% 95,6%
Party Poker 93,3% 95,3%
PKR 92,3% 94,8%
PMU 93,3% 95,3%
Pokerstars 93,5% 94,8%
Unibet 93,5% 94,4%
Winamax 93,5% 94,4%

Le poker est un cas à part : l’argent circule uniquement entre les joueurs, il n’est pas prélevé par un organisme. Cependant, on peut cependant déduire les taxes qui portent sur les mises, prélevées par la salle et l’Etat : cela s’appelle le rake.

Mais les sites de poker ont un système de bonus qui permet aux joueurs de récupérer une partie de ces taxes : c’est le rakeback. Le tableau ci-dessus donne dans un 1er temps le taux redistribué sans prendre en compte ce système, puis en intégrant le rakeback.

Les chiffres sont très proches. On constate juste que Bwin semble offrir un TRJ de base plus important. Néanmoins, c’est également la seule salle à ne pas pratiquer le « no flop no drop » : elle prélève 2% des mises en cash game si la partie s’est arrêtée pendant le 1er tour d’enchères, alors que la totalité des autres opérateurs ne prélèvent rien dans ce cas de figure.

Casino : le plus subtil

Casino Taux de redistribution
Baccara 98,5%
Black-jack 94,1%
Boule 88,9%
Machines à sous 85%
Roulette 97,3%

Source : Rapport du Sénat

Au casino, les taux de redistribution sont très élevés, mais le système est complexe.

Prenons l’exemple des machines à sous : chacune d’entre elle a son propre TRJ, qui redistribue les gains encaissés sur du long terme (entre 1 et 2 millions de coups, généralement). Le problème, c’est qu’elles se basent sur les mises maximales pour effectuer ce calcul : du coup, si un habitué vient tenter sa chance en jouant le montant minimum, la redistribution réelle sera inférieure à celle théorique.

De plus, les forts taux de redistribution engendrent logiquement des gains moins importants pour les casinotiers. Ceux-ci pourraient s’en contenter, car cela incite les gens à miser plus ou de manière plus régulière, mais comme les casinos sont les entreprises les plus taxées en France, le cumul gains moins élevés + très lourde imposition devient très difficile à gérer pour la plupart des propriétaires de casinos, de plus en plus nombreux à mettre la clé sous la porte.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non