Kelbet » Jeux populaires » Règles du Black Jack

Règles du Black Jack

3/5 - 18 votes

Règles du Black-jack

Contrairement à ce qu’on peut voir affirmer ici ou là, pour jouer au Black-jack, vous n’avez pas besoin d’en maîtriser les règles, que ce soit pour jouer dans un casino en ligne, terrestre ou dans un lieu plus informel et obscur.
Mais peu importe. Vous allez jouer. Vous êtes débutant ou presque. Et bien n’hésitez pas. Jouez comme un(e) débutant(e) ! Rien de tel pour se faire des copains de partie. Ne lisez pas donc les règles exposées ci-dessous. Allez au casino sans elles. Vous y demanderez les principes de jeu à vos convives. Chaque casino organisant ses tables et ses règles comme il l’entend, votre ingénuité sera appréciée entre les visages avides. Vous vous créerez un univers de jeu convivial et attractif et vous vous ferez peut-être même offrir un verre…

Principes du Blackjack

Le donneur (croupier dans les casinos) distribue d’abord 2 cartes à chaque joueur. Contrairement à d’autres jeux de cartes (poker, belotte, bridge,…), les joueurs de Black-jack ne jouent pas les uns contre les autres mais s’opposent à la banque, c’est-à-dire la maison organisatrice des parties, représentée par le croupier dans les casinos.
Le but du joueur de Black-jack est d’obtenir un total de points supérieur à celui du donneur, sans dépasser la limite de 21, auquel cas sa main « saute » ou « brûle » : le joueur perd sa mise.
Les valeurs des cartes sont équivalentes à leurs numéros. Une exception et non des moindres : l’As. Quand un As sort, son détenteur a le choix entre deux valeurs : 1 ou 11. Les figures (qui ne comportent pas de numéros) ont toutes la même valeur : 10.
En somme :

  • De 2 à 10, les cartes ont leur valeur nominale : 2 pour la carte 2, 3 pour la carte 3, … et 10 pour la carte 10.
  • Valet, Dame, Roi valent 10.
  • As vaut 11 ou bien 1, au choix de son détenteur.

Pour exemples, au cours d’une partie :

  • 2 – As = 3 « points » ou bien 13 « points »
  • 6 – 3 – Dame = 19 « points »
  • As – 10 = 21 « points »

Le black-jack est fait d’un As et d’une figure, soit 21.
On peut faire 21 avec d’autres combinaisons : As – 10, avec 3 cartes ou plus, par exemple 2 – 5 – 8 – 6. Si ces combinaisons valent 21, ce ne sont pas pour autant des « Black-jack ».
Ce qui n’est pas seulement une question de mot, car le Black-jack est au-dessus du 21. Par exemple, si la banque fait 21 et qu’un joueur fait au même moment Black-jack, c’est le joueur qui l’emporte. Si par contre les deux font 21, le joueur ne fait que conserver sa mise (cf. plus bas les règles des gains).

Déroulement d’une partie de Black-jack
Le croupier distribue les cartes :
Il donne une carte face visible à chaque joueur ainsi qu’à lui-même. Puis à nouveau une seconde carte pour chacun, face visible pour les joueurs, mais cette fois ci face cachée pour lui-même.
Puis il annonce « Faites vos jeux ! ». Les joueurs déposent leur mise. S’il le désire, le premier joueur, situé à la gauche du croupier, peut « tirer » une carte. Si le joueur accepte, il doit l’annoncer en disant « Carte ». Le joueur peut demander autant de cartes qu’il le souhaite.
Si le joueur ne veut plus de carte, il annonce « servi » ou « je reste ». Le croupier passe alors au joueur suivant.
Toutefois, si après le tirage d’une carte, il a dépassé 21, il perd sa mise. Et on passe au joueur suivant. C’est là tout le problème du jeu : augmenter la valeur de sa main sans pour autant la brûler.
En tout cas, le croupier répète ces opérations avec tous les joueurs. A la fin, ceux-ci sont donc soit servis, soit éliminés du fait que leur total ait dépassé 21.
Ensuite, dans la majorité des casinos, le croupier joue pour lui-même (pour sa maison) selon une règle simple qu’il s’applique constamment quelles que soient les configurations du jeu. Le croupier applique les règles, il n’a pas de marge de manœuvre. Il ne joue pas.
La règle qu’il s’applique inconditionnellement est la suivante : il révèle sa carte qui était jusqu’alors face cachée, puis il tire les cartes du sabot une à une jusqu’à ce qu’il atteigne ou dépasse le score de 17. Auquel cas il s’arrête. Cette règle est généralement inscrite sur le tapis dans la formule lapidaire : « La Banque tire à 16 et reste à 17 ».
Gains :
Si la banque fait plus de 21, tous les joueurs non éliminés sur la table de jeu gagnent.
En revanche, si elle fait entre 17 et 21, on départage chaque joueur de la banque en fonction de la hauteur de sa main. En cas d’égalité le joueur garde sa mise mais n’empoche rien en plus.
Ainsi, une fois qu’il a agit pour son compte, le croupier double la mise de tous ceux qui ont plus que lui, en commençant cette fois par le joueur assis à sa droite.
Il ramasse la mise des joueurs qui ont moins.
En cas d’égalité, il restitue sa mise au joueur.
Enfin, s’il a brûlé (c’est-à-dire s’il a dépassé 21), le croupier double toutes les mises encore sur le tapis. Un cas particulier néanmoins dans le calcul des gains : les joueurs qui ont un Black-jack (As + carte haute) ne reçoivent que l’équivalent d’une fois et demi leur mise.
Les options possibles pour les joueurs au cours d’une main de Black-jack

Après la distribution des premières cartes, certains cas offrent aux joueurs des options de jeu particulières :
L’assurance : Si la première carte du croupier est un As, les joueurs ont la possibilité de s’assurer contre son black-jack en déposant une mise égale à la moitié de son enjeu. Ainsi, si le croupier fait black-jack, le joueur garde sa mise et son assurance. En revanche, si la banque ne fait pas black-jack, elle encaisse les assurances dans tous les cas, c’est-à-dire que les joueurs gagnent ou bien perdent la main en cours.
Séparer les paires : Lorsqu’un joueur obtient deux cartes de même valeur, il lui est possible, en déposant la même mise que la première, de disposer deux jeux lors de cette même main. Les deux jeux et les deux mises sont indépendants, toutefois un joueur ayant plus de points que le banquier avec ses deux jeux et sans en avoir crevé ramasse donc le double de ce qu’il aurait pu gagner sans paire. Si le départage d’une paire d’As, dix ou de figure donne lieu à un black-jack, le paiement de la mise n’est que doublé.
Doubler : Lorsque les deux cartes reçues donnent un total de 9, 10 ou 11, le joueur a la possibilité de doubler sa mise. C’est généralement en fonction de la carte du croupier que le joueur va décider de doubler ou pas. Attention : si le joueur double, il ne recevra qu’une seule carte supplémentaire.


Sur le même thème:
règles du poker classique
règles du poker texas hold’em
règles du stud poker
regles de l’omaha poker

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Share Button

Auteur:
kelbet

Laisser un commentaire