18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Kylian Mbappé furieux après un tweet osé de Winamax

Kylian Mbapp of France during their FIFA World Cup, WM, Weltmeisterschaft, Fussball Qualifier group D match Finland – France at the Helsinki Olympic Stadium on 16 November 2021 in Helsinki, Finland. Tomi Hänninen/Newspix24 PUBLICATIONxNOTxINxFINxSWExNORxAUT Copyright: xTomixHänninenx np2417230113307

L’international français Kylian Mbappé a fait savoir sur les réseaux sociaux qu’il n’avait pas apprécié le tweet de Winamax mettant en scène son père.

Tout commence par une blague douteuse de Winamax : un tweet avec une photo censée représenter le père du footballeur en tribunes, de dos, montrant ses fesses aux autres supporters. Y était accompagnée la mention : « Wilfried Mbappé lors du but de son fils contre l’Afrique du Sud ».

La réponse de l’attaquant du PSG n’a pas manqué. Dans un retweet du 31 mars à 10h25, Mbappé a déclaré : « Le danger des paris en ligne… ne plus avoir de limite. Un peu de respect svp ». Deux émojis accompagnaient ce message, dont un de couleur rouge qui montrait visiblement son agacement.

Dans la nuit, son message a été liké plus de 115 000 fois.

Mbappé vs Winamax : un rappel de l’affaire Mbappé vs FFF

La blague douteuse de Winamax et la réponse cinglante de Mbappé interviennent dans un contexte particulier puisque quelques jours avant, l’international français avait refusé de participer à une opération promotionnelle pour le compte des partenaires de la fédération.

La raison de cette opposition ? Le joueur essayait de mettre la pression sur la fédération alors qu’il tentait de renégocier ses droit à l’image. Ceci a été confirmé par son avocat dans le journal l’Équipe : « on ne va plus pouvoir faire l’économie non plus de la confrontation entre les valeurs portées par l’équipe de France d’une part et celles portées par chacun des joueurs d’autre part ».

Caprice de star ? Hypocrisie ? Réelle volonté d’intégrité ? Les avis sont partagés. Mais qu’on le veuille ou non, Mbappé est un produit marketing. Il est donc normal qu’il cherche à maîtriser au mieux son image. Notons que parmi les partenaires de la FFF, on retrouve Coca-Cola, KFC ou Betclic.

Vers une jurisprudence Mbappé ?

Si l’international remporte son bras de fer face à la fédération, cela créera sans doute un précédent : les clubs auront alors une marge de manœuvre moins importante pour exploiter l’image de leurs salariés. Cette jurisprudence permettra peut-être aux joueurs d’avoir plus de liberté quant aux campagnes de pubs auxquelles ils participent.

Cette prise de pouvoir du joueur au détriment de l’institution qui les nourrit n’est pas du goût du président rémois Jean-Pierre Caillot : « Quand tu arrives dans un club, tu connais les règles. Quand tu arrives en équipe de France, tu connais aussi les règles. J’ai lu dans L’Équipe qu’il avait signé le règlement des internationaux. Aujourd’hui qu’il est devenu une star mondiale, il se découvre des gênes à aller dans certaines opérations, je ne cautionne pas. »

Soyons toutefois réalistes : s’il y a une jurisprudence Mbappé, elle profitera surtout aux joueurs connus. Ceux qui ont moins de marge de manœuvre continueront à se plier aux exigences des clubs ou des fédérations. Et cela accentuera davantage le fossé qu’il existe déjà entre les stars et les autres.

En attendant, Winamax a réussi son coup : le bookmaker s’est retrouvé sous le feu des projecteurs à moindres frais en faisant en plus réagir le meilleur footballeur français du moment.

Julien Zerilli
143 articles
Rédacteur spécialisé sport & paris sportifs depuis 2012, Julien adore lire les Conditions Générales des bookmakers. Il supporte le Stade Bres ...