18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Semaine du jeu responsable : Winamax montre l’exemple

Soutenue par Winamax, la semaine du jeu responsable se tient du 17 au 23 octobre 2022. C’est le moment idéal pour faire un point sur les habitudes des Français.

Plusieurs thématiques seront au centre des débats. En premier lieu, les mineurs. Comme le mentionne l’article 5 de la loi 2010-476, les jeux d’argent sont interdits aux personnes ayant moins de 18 ans.

Pourtant, malgré un contrôle d’identité obligatoire lors de la vérification du compte, de nombreux mineurs jouent sur les sites de paris sportifs. Soit à l’insu de leurs parents, soit avec leur aval.

Winamax en profite pour rappeler un point important : « Ne faites pas jouer vos enfants ». Les parents sont volontairement ciblés lors de cette semaine de prévention. Ils sont un vecteur important du jeu des mineurs, consciemment ou non.

Les bonnes pratiques du jeu d’argent

Alors que la Coupe du Monde arrive à grands pas, la semaine du jeu responsable entend rappeler les bonnes pratiques de jeu, qui doit selon Winamax toujours rester un plaisir.

📝 Nos conseils pour parier sur la Coupe du Monde

À cette occasion, le site a partagé sur les réseaux sociaux quelques slogans :

  • Considérez l’argent misé comme perdu.
  • Considérez le jeu comme n’importe quel autre loisir, à savoir une pratique divertissante et occasionnant des dépenses et non une source de revenus supplémentaires potentielle.
  • Un pari sûr n’existe pas.

Winamax rappelle enfin qu’il faut se fixer des limites et qu’il ne faut surtout pas les dépasser sous peine de se mettre financièrement en danger.

Tous les bookmakers ont instauré des plafonds pour les dépôts et les mises afin de protéger les joueurs. Elles peuvent être changées à tout moment, mais une modification à la hausse n’est effective qu’après un certain délai. Et ce afin d’éviter les paris compulsifs.

Winamax signataire de la chartre de l’ARPP

Coïncidence ou pas, Winamax a signé la charte d’éthique du marketing d’influence quelques semaines après la polémique Mbappé.

D’après Agathe Nicolle, fondatrice de WOÔ (l’agence à l’origine de la charte), cette dernière a pour but de « redonner à l’influenceur un rôle de tiers de confiance, de plus en plus d’acteurs s’engagent dans des mouvements éthiques. »

Le but est simple : créer une campagne saine, dans le respect du consommateur et sans slogans douteux. Et ce afin d’éviter les scandales comme celui du tweet de Winamax « on prend l’Europe, on l’encule à deux » (demi-finale de C1 Lyon-Manchester City en 2020), qui avait provoqué des remous jusqu’au somme de l’état.

La charte qu’a signée Winamax a reçu l’aval de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité). C’est donc un véritable pas en avant qui a été franchi.

Voici le tweet qui avait mis le feu aux poudres (la phrase est une référence à une chanson de PNL) :

Tweet de Winamax pour OL-Manchester

Espérons que cette initiative entraîne un changement de fond dans l’univers du pari en ligne car la compromission de longue date qu’il existe entre les bookmakers, le monde du sport et les influenceurs est néfaste pour tout le monde. Surtout pour les jeunes, qui sont les premières victimes (et cibles) des campagnes de marketing.

Julien Zerilli
158 articles
Rédacteur spécialisé sport & paris sportifs depuis 2012, Julien adore lire les Conditions Générales des bookmakers. Il supporte le Stade Bres ...