LES JEUX D'ARGENT ET DE HASARD PEUVENT ÊTRE DANGEREUX : PERTES D'ARGENT, CONFLITS FAMILIAUX, ADDICTION.
18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Poker en ligne : une étude sur la dépendance au jeu

Le Centre Hospitalier Universitaire de Besançon recherche 25 joueurs de poker afin de faire une étude sur la dépendance au jeu en ligne.

Dénommée Blunder, l’étude est conduite par le service de psychiatrie et d’addictologie, sous la direction du Dr Julie Giustiniani.

Pour la réaliser, le CHU recherche 25 joueurs afin de mesurer leur activité cérébrale pendant une session de jeu, par le biais d’une électroencéphalographie en haute résolution (EEG-HR).

Améliorer la prise en charge des joueurs pathologiques

L’étude vise à mettre en lumière des biomarqueurs spécifiques au poker en ligne. En croisant ceci avec un examen clinique, il sera possible d’identifier les joueurs compulsifs.

En arrivant à séparer les personnes à risque des autres, les services de santé pourront améliorer les mécanismes de prévention et la prise en charge.

Comment sera menée l’étude sur le poker en ligne ?

Les joueurs sélectionnés devront se rendre libres pour une période de 5 heures.

L’étude aura lieu à l’hôpital Saint-Jacques de Besançon. Elle se déroulera en 2 parties :

  1. Entretien et questionnaire.
  2. Enregistrement de l’activité cérébrale sur le jeu A (2 heures) et le jeu (B) via une EEG-HR réalisée avec un casque à électrode. L’examen est indolore. Seul caveat : on applique une solution liquide sur les chevaux qui a pour effet de les salir temporairement.

Les volontaires recevront un dédommagement de 85€ une fois les 2 études réalisées.

Comment prendre part à l’étude sur le poker en ligne ?

Vous avez envie de vous dévouer pour la science ? Tentez votre chance en postulant à l’étude.

Les profils recherchés sont les suivants :

  • Âge : entre 18 et 40 ans
  • Droitiers uniquement
  • Aucune pathologie de type neurologique ou psychiatrique
  • Joueur de poker en ligne uniquement et qui ne participe à aucune expérience médicale en parallèle
  • N’est pas consommateur de substances psychoactives (alcool et le tabac autorisé — de manière occasionnelle seulement)

Si vous remplissez les exigences ci-dessous, prenez contact avec le CHU de Besançon pour vous porter volontaire :

Que faire si je suis accroc au poker en ligne ?

Pour prévenir le jeu compulsif, commencez par réduire les limites de versement et de jeu sur la room.

Étant donné que les changements à la hausse prennent 48 heures avant d’être pris en compte, vous ne pourrez pas renflouer votre compte pour tenter de vous refaire immédiatement.

Vous avez aussi la possibilité de vous exclure temporairement. Le délai de suspension va de quelques jours à plusieurs mois. Ne vous inquiétez pas, votre compte et votre capital seront accessibles une fois que le blocage prendra fin.

Durant cette période, profitez-en pour faire le point avec un médecin sur votre pratique du jeu. Vous pouvez aussi avoir un aperçu de votre degré d’addiction via le questionnaire EVALUJEU qui se trouve sur le site de l’ANJ.

Dans les cas extrêmes, demandez à ce que l’ANJ vous inscrive sur le fichier des personnes interdites de jeu. Vous ne pourrez alors plus créer de compte sur un quelconque site de poker ou de paris sportifs. L’accès aux casinos physique vous sera aussi refusé.

Julien Zerilli
297 articles
Rédacteur spécialisé sport & paris sportifs depuis 2012, Julien adore lire les Conditions Générales des bookmakers. Il supporte le Stade Brestois 29 et son joueur préféré, c’est Franck Lérand.