LES JEUX D'ARGENT ET DE HASARD PEUVENT ÊTRE DANGEREUX : PERTES D'ARGENT, CONFLITS FAMILIAUX, ADDICTION.
18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial

Pour financer le sport, les députés prêts à profiter des paris sportifs

Les paris sportifs continuent d'être en plein essor sur le territoire français. Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques souhaitait en profiter, pour financer le sport. Un amendement a d'ailleurs été proposé, pour permettre à l'ANS de toucher de jolis montants !

Un amendement adopté par les députés

Ce n'est une surprise pour personne ! Les paris sportifs se font une place de plus en plus importante sur le territoire tricolore. Ils génèrent d'importants revenus, qui permettent à l'État de récupérer de jolies sommes. Pour l'année 2024, il va prélever près de 181,7 millions sur les paris sportifs en ligne, mais également près de 246 millions d'euros sur les sites de jeux.

Et sur ces sommes, il y a un montant qui est remis à l'Agence nationale du sport (ANS). Un groupement qui a pour intérêt de faire développer le sport sur le territoire français. Et comme l'année passée, il va toucher 34,6 millions des 181,7 millions d'euros pour les paris sportifs et 71,8 millions d'euros des 246 millions d'euros pour les sites de jeux.

Un projet de loi qui ne bougera pas

Et les députés souhaitaient lui allouer des sommes bien plus importantes ! La commission des finances de l'Assemblée nationale a adopté un amendement pour augmenter les montants remis à l'ANS. Il souhaite qu'elle obtienne 181,7 millions d'euros pour les paris et 246 millions d'euros pour les sites de jeux. Un amendement qui ne devrait cependant rien changer…

En effet, les sommes dues à l'ANS ne seront pas modifiées pour l'année 2024. Un recours au 49:3 va contraindre ce projet de loi à rester à sa version initiale. Le gouvernement ne semble pas vouloir changer son fusil d'épaule avant un long moment. Et les montants devraient rester les mêmes pour 2025 et 2026, puisque ce projet de loi sera programmé sur la période 2024-2027.

Steeven Occhipinti
165 articles
Football, tennis, basket, rugby… Depuis son plus jeune âge, Steeven ne rate pas une miette des plus grands événements sportifs. À défaut d’être devenu footballeur professionnel, il s’est pris de passion pour les paris sportifs. Les bookmakers n’ont plus de secrets pour lui. Désormais sa mission ? Tout faire pour vous aider à choisir le meilleur site et augmenter vos chances de remporter le jackpot !